AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Surtout, ne pas regarder en bas [Abel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Élèves
Messages : 37
RP postés : 29
Expérience sur EP : 6 ans

MessageSujet: Surtout, ne pas regarder en bas [Abel]    Mer 5 Fév - 12:15

Le prince traînait sa princesse sans faire grand cas de ses jérémiades. Mais non, ce n’était pas une marche vers la mort. Mais oui, elle savait ce qu’elle faisait. Mais non, tout allait très bien se passer. Rien ne pouvait détrôner le sourire sur les lèvres de Téa, pas même la détresse de son petit ami. Elle le secoua néanmoins lorsqu’elle jugea qu’il avait assez gémi sa misère, alors que tout allait très bien se passer, elle en était sûre. Pourquoi ne voulait-il pas le comprendre ?

« On dirait que toute ta virilité s’est envolée, là. Allez, du nerf, des couilles ! » lança t-elle, en lui donnant une grande claque dans le dos.

Ce fut le moment où ils arrivèrent au hangar, peu rempli à ce moment de la journée. Habituée au lieu qu’elle connaissait comme sa poche depuis les six ans qu’elle le fréquentait quotidiennement, elle fila droit vers le bureau qui l’intéressait, au pied duquel elle lâcha enfin la main de son petit ami –c’est qu’il fallait le traîner pour ne pas qu’il s’enfuie- puis déclara :

« Je vais signer quelques papiers pour pouvoir prendre un hélico. On se retrouve dans même pas trois minutes. Tu restes ici, hein ? »

Gros yeux, parce qu’elle ne le lui pardonnerait pas de la lâcher le jour de son anniversaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 408
RP postés : 242
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: Surtout, ne pas regarder en bas [Abel]    Mer 19 Fév - 17:26

Elle était drôle, elle. Viril hein. C’était tout de même pas sa faute si cette fille était née avec un taux anormal de testostérone tout de même ! Sans doute était-elle la fille de deux grizli des montagnes, ou d’espèces de vieux bodybuilders reconvertis en videur de discothèque. Le genre d’armoire à glace qui fait frémir jusqu’au beau gosse des plages de Méditerranée. Et dieu sait ce que ça peut pourtant avoir peur de rien et être fier, un habitant de la Méditerranée.
Pas sa faute non plus si cette fille était né avec un hélicoptère téléguidé dans les mains. Si, comme toutes les gamines, on l’avait élevée à la poupée et à la dinette, clairement, on en serait pas là. Sans sexisme aucun, mais avec toute la mauvaise foi du monde.

Mains dans les poches, l’air bouguon et la tête basse, Abel shouta dans un caillou, pas très motivé.

- C’est pas une question de virilité mais de bon sens. L’homme est fait pour rester sur terre, pas pour voler ou prendre les voiles, sinon il serait né avec des ailes ou des nageoires. La terre, Téa, ce truc sur lequel tu marches pas assez souvent.

Pour appuyer ses propos, il montra le sol du doigt. Néanmoins, comme il s’en doutait, elle ne l’écoutait pas le moins du monde et s’en allait d’or et déjà signer un contrat avec Satan pour emprunter un de ces engins diaboliques, le tout non sans quelques menaces de mort au passage. Ok, ok, il avait compris. Il s’asseyait sagement sur l’espèce de caisse, là, et il attendait que le temps passe en évoluant mentalement ses chances de survie avec Téa aux commandes. C’était peut-être une pilote très douée, cela n’enlevait en rien le fait que cette fille était une folle furieuse avec une notion du danger proche de celle de Simba (Abel avait beaucoup regardé le Roi Lion dans son enfance).

Quand sa dulcinée revint, Abel déglutit difficilement. Il n’y avait plus la moindre issue et il devait recommencer à faire ses prières.

______________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 37
RP postés : 29
Expérience sur EP : 6 ans

MessageSujet: Re: Surtout, ne pas regarder en bas [Abel]    Jeu 27 Fév - 9:34

« Oui, oui, je sais, répondit-elle à la même rengaine argumentative qu’Abel lui ressortait dès qu’elle parlait d’hélicoptère. On est nés avec un cerveau aussi, celui-là même qui nous permet d’imaginer des objets pour dépasser nos limites et conquérir la mer, les airs, et qui sait… L’espace ! contra t-elle, des étoiles dans les yeux. Un peu d’ambition ne te ferait pas de mal, Abelichou ! »

Elle le planta là, le temps de signer les papiers habituels, ce qu’elle s’efforça de faire dans un court laps de temps, histoire que son bien-aimé n’ait pas le temps de s’enfuir. Elle revint avec les clés de l’hélico à une main, et un casque pour Abel à l’autre, qu’elle lui tendit avec un grand sourire.

« Tiens, mets ça. Si on a un accident, ton joli visage sera sauf. »

Allez un peu d’humour Abel, ne tire pas cette tronche ! Malicieuse, elle lui prit la main pour le tirer jusqu’à son engin préféré. Comme la gentlewoman qu’elle était, Téa lui ouvrit la portière.

« Prêt à faire le plus beau voyage de ta vie ? »

Elle ne concevait décidément pas que l’on puisse détester voler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 408
RP postés : 242
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: Surtout, ne pas regarder en bas [Abel]    Jeu 13 Mar - 16:49

Mais c’est qu’elle était têtue la bête. Très têtue. Attrapant le casque à la volée, Abel grogna : si son hélicoptère de malheur décidait de sombrer vingt mille lieux sous les mers, ce n’était ^pas une boule de métal rembourrée qui allait lui sauver la mise. En revanche, elle, elle avait clairement un pète au casque, comme on disait. Et un gros. Bercée trop près du mur, sans doute.

- Ce n’est pas une question d’ambition Téa, mais de rationalité. Voilà qu’il parlait avec ses mains, comme son italienne de petite amie. Tu as des pieds, c’est pour marcher, et un cerveau pour te dire à quoi te servent tes pieds. Ce sont les cerveaux défaillants, ceux qui n’ont pas compris que le corps qu’ils commandent n’a pas de plume ni d’écaille et, qu’en conséquence, chercher à voler, voguer, couler, et tout ce que tu veux, ce n’est pas naturel.

Aller dans l’espace, mais bien sûr. Fallait arrêter la télé un peu. Les films de science fiction lui étaient montés au cerveau.

- De toute façon, ça nous mène à quoi de chatouiller les étoiles ? Il illustra son propos par un geste ridicule avec ses doigts et une grimace. Y’a rien dans l’espace, pas d’air, pas de boeuf, pas de tomate, rien. C’est la mort là-bas. Un peu comme dans ta machine du diable.

Parce que oui, maintenant qu’il se trouvait juste devant le truc énorme censé décoller quand la pilote appuierait sur le bouton magique, il se sentait vaguement comme un condamné à mort devant son dernier levé de soleil. Il pria intérieurement tous les dieux dont il connaissait le nom, et tous ceux qu’il ne connaissait pas, d’ailleurs, et mit un premier pied dans le monstre. Pas le deuxième.

- T’es vraiment sûre qu’on doit y aller ? Tu préfères pas, je sais pas… un truc de fille. Shopping, caresser des chatons, parc d’attraction, zoo, film romantique ? Je crois qu’il y a un truc pas mal sur Rome en ce moment, l’histoire d’un gladiateur qui…

Oui, bon. Ce regard voulait tout dire. Abel déglutit difficilement et ferma les yeux.

______________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 37
RP postés : 29
Expérience sur EP : 6 ans

MessageSujet: Re: Surtout, ne pas regarder en bas [Abel]    Dim 16 Mar - 13:19

Téa écouta ses protestations avec une patience étonnante venant d’elle. Ah mais qu’il était pénible à râler à tout bout de champ. Enfin, quoi, ils allaient voler, n’était-ce pas merveilleux ? Son exaspération augmentait à peu près proportionnellement à l’obstination que mettait Abel dans ses paroles. Aux derniers mots, Téa ne sut si elle devait rire ou pleurer. Elle se contenta de le pousser du coude, en levant les yeux au ciel.

« Ma parole mais t’es aussi intéressant qu’un paysan perdu au fin fond de sa campagne ! Allô Abel, la technologie a avancé, il faut suivre le mouvement, hein, sinon tu vas finir vieux papy avant l’âge. Il n’y a pas que les bœufs et les tomates dans la vie. » ricana t-elle.

Elle l’emmena enfin jusqu’à l’hélicoptère de ses rêves dont Abel faisait plutôt des cauchemars, de toute évidence. Il fallait bien sûr qu’il hésite encore, jusqu’à la dernière limite. Téa le regarda, l’air de dire « Oh, mais tu ne sais pas ce qui t’attend mon bonhomme. Monte, et vite. » Elle attendit qu’il avance un peu avant de lui donner une petite claque au derrière, parce qu’on n’effaçait pas les bonnes habitudes si facilement, et puis pour le motiver un peu.

« On fera des trucs de fille après si tu veux. Ou à ton anniversaire, tiens. On se fera un bon film romantique en étant tout entourés de chatons, promis. » déclara t-elle, un sourire gigantesque aux lèvres, rien qu’à la pensée d’une telle scène.

Une fois dans le cockpit, elle s’installa à l’une des places du pilote. Ces engins se pilotaient souvent à deux, et même si elle ne comptait pas tellement sur l’aide d’Abel, elle pointa le tableau de bord face à lui.

« Toi aussi t’as des manettes, si tu veux essayer. Pardon, si tu as les couilles d’essayer. » rectifia t-elle, avec un sourire en coin.

Une petite vanne sur sa virilité de temps en temps, parce que Téa espérait naïvement le remotiver. Elle lui lança un regard en coin, histoire d’évaluer d’à combien il était mortifié. Une chose était sûre, il valait mieux ne pas trop traîner avant de décoller, ou il allait se débiner. Elle déclencha le moteur, presque aussitôt suivit le bruit caractéristique des hélices qui fouettaient l’air au-dessus d’eux, puis elle sentit avec délectation l’appareil se soulever légèrement, signal qu’elle devait à présent jouer avec les manettes. Elle posa ses mains sur les commandes, mais, avant de soulever complètement l’engin, Téa se tourna vers Abel, hurlant plus qu’autre chose, à cause du bruit du moteur :

« Maintenant qu’il est trop tard pour t’enfuir, sur une échelle de un à dix, tu as peur comment ? »

C’était plus fort qu’elle, elle n’arrivait pas à s’arrêter de sourire débilement, même pour poser ce genre de questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 408
RP postés : 242
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: Surtout, ne pas regarder en bas [Abel]    Sam 22 Mar - 15:30

Abel n’aimait pas être contredit. En temps normal, il aurait rabroué la vipère d’italienne jusqu’à ce qu’elle abandonne de lui tenir tête et aille bouder plus loin. Le soucis, c’était que cette fois-ci, sa vie dépendait certainement de sa capacité à fermer sa gueule. Parce que maintenant qu’il était assis dans l’engin du diable, il priait intérieurement la clémence des dieux du monde. Qu’ils lui pardonnent ses insultes, ses croche-pied, la peluche déchirée de son frère, ses petits mensonges et tous ses vices. Pitié.
Evidemment, il était hors de question qu’il touche aux manettes. Tout comme il était hors de question qu’il ouvre les yeux. Au mieux ferait-il un effort pour ne pas hurler. Il n’avait pas le vertige, mais il aimait savoir ses pieds en contact avec une surface stable. Une machine volante, c’était tout sauf stable. Maudit soit Léonard de Vinci, sa descendance et tous les autres inventeurs d’hier et d’aujourd’hui !

- Sur une intervalle de moins l’infini à plus l’infini, je suis au-delà de tout calcul mathématique possible, ça te va ? grinça-t-il.

En plus, il n’avait jamais été très bon en mathématiques. Bordel, il était sniper, pas mouette ! Il avait besoin de calme et de stabilité. Pas d’un bruit de moteur et de vent qui fait tanguer l’avion.

- Je te promets Téa que si je meurs, je te hante et te maudis jusqu’à la fin de tes jours, toi et ta descendance, même si tu meurs avec moi. Et si je survis, je te maudis quand même, toi, ton ascendance et ta descendance.

Allez, qu’elle décolle. Plus vite c’était fini, mieux ce serait.

______________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Surtout, ne pas regarder en bas [Abel]    

Revenir en haut Aller en bas
 

Surtout, ne pas regarder en bas [Abel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» je bug grave !!! (regarder le screen)
» Nos chers auteurs...(Abel/Lola)
» Ne frappe surtout pas le visage, c'est trop visible ! [Valentin]
» Que regarder pour Halloween ? [Ciné/Evènement]
» Jean-Claude Duvalier: L’autopsie d’un psychopathe en liberté, par Guerby Dujour.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Experimental Project - 0 :: Archive :: Archives du forum :: Archives fin 2013-