AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 It can't be for nothing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Élèves
Messages : 27
RP postés : 24
Expérience sur EP : aucune

MessageSujet: It can't be for nothing   Mar 29 Oct - 23:18

Et voilà où il en était arrivé... une soirée au bar, il ne se souvenait même plus du nom de ce bar... Toujours est-il que cette soirée avait principalement servit à rencontré une jeune avec qu'il il se disputa... Il ne se rappelait plus de tout les détails, mais toujours est-il que ce matin, elle était là. Elle devait être trop soule, ce soir là, pour lui indiquer où elle habitait.

C'est la meilleure idée qui t'es venue? Sérieusement?

Elle était pas en état, hier soir, de me dire où elle habitait.

Trop bourrée?

C'était pas juste l'alcool.

Ah, raison de plus. Quand elle va se réveiller, je pense que la conversation ne sera guère plaisante.

J'ai songé à partir pendant la nuit, mais on est chez moi.

Tom, dans ses pensées, tentait de plaisanter avec lui même. Il était assis sur le sol de sa chambre, juste là où il avait passé la nuit. Alors qu'elle, pas encore réveillée, était toujours allongée, dans son lit. Il l'a regarda un instant. Elle avait les yeux fermés. Mais une sorte d'expression sereine sur le visage. Des mèches en bataille sur son front.

Elle est plutôt jolie...

Par contre, penser ça alors que tu la regarde dormir; c'est «à peine» glauque.

Ouai, t'as raison... c'était déjà limite de la ramener ici, ivre morte. Mais je me suis senti, comme obligé, sur le moment...

Je me demande si elle m'en veut...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 546
RP postés : 363
Expérience sur EP : Elle entâme sa sixième année

MessageSujet: Re: It can't be for nothing   Dim 3 Nov - 20:30

J'ouvris les yeux. La première chose qui m'apparu fût le plafond, et je fus soulagée de le connaître. C'était le plafond de la pension d'EP-0, donc j'étais chez moi, donc je n'étais pas allé faire de connerie. Mes souvenirs de la veille étaient flous: du whisky, une serveuse qui m'avait renversé de l'eau dessus, puis une discussion pour le moins enflammée avec un homme du nom de... Joel. Le reste n'était qu'un flou considérable, ponctué de larmes et d'un sentiment de vide intense. Puis une étreinte. Heureusement, j'étais chez moi à ce moment-ci, donc je pouvais écarter les pires possibilités.

J'avais un affreux mal de tête, c'est pourquoi je décidai de me lever pour aller prendre quelques médocs et un verre d'eau. Je tournai la tête pour voir dans quel état était la pièce avant de me lever... ce que je ne fis pas.

Fuck.

Ce n'était pas ma chambre. Même qu'il y avait Joel qui était assit à côté du lit et qui me regardait. Je voulu bondir de surprise mais fut arrêtée dans mon élan par ma tête qui me donna soudainement l'impression qu'elle allait exploser. Je me redressai lentement, m'asseoyant sur le bord du lit, et posai mes coudes sur mes genoux et mon visage au creux de mes mains.

« Compte toi chanceux, parce que si j'étais pas aussi amochée, tu serais couché sur le sol avec un nez brisé en ce moment. »
Un énorme sentiment de honte et de faiblesse m'avait envahi, rampant sous ma peau, me collant sans que j'arrive à m'en débarasser. Cet homme, cet inconnu, m'avait vu à mon plus faible, quelque chose que je ne voulais montrer à personne. Il avait eu l'occasion de profiter de moi, il avait pu faire n'importe quoi.

Je me levai lentement, titubant. Je me frottai la tempe tout en marchant en direction de la salle de bain. J'ouvris la porte et la fermai derrière moi, puis m'appuyai sur le lavabo pour m'observer dans le miroir. Je faisais peur à voir, avec ma gueule de bois qui se voyait à des kilomètres. J'aggripai le verre qui traînait là et le rempli d'eau, puis fouillai dans la salle de bain pour trouver où il foutait ses médocs. Quand je les trouvai, je pris deux comprimés pour le mal de tête avant de boire le verre d'eau au complet.

J'aurais voulu prendre une douche, mais aucune chance que je la prenne ici. Je sortis de la salle de bain, puis retournai m'asseoir sur le lit.

« Tu m'explique ce qui s'est passé? »
Je n'avais pas envie de savoir parce que j'avais honte, mais je ne pouvais pas ne pas savoir.

______________


Merci Prim' pour le vava <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élèves
Messages : 27
RP postés : 24
Expérience sur EP : aucune

MessageSujet: Re: It can't be for nothing   Jeu 7 Nov - 20:39

Elle ouvre enfin les yeux. Le regard quasi vide, mais calme. L'expression reposée. Son visage se crispe un instant, ses paupières s'ouvrent et se ferment à un rythme irrégulier. Son regard commence à explorer la vaste pièce, en partant du plafond, il se dirige vers un mur, et divague jusqu'à Tom où il s'arrête. Elle reste figée. Elle se redresse et s'assoit sur le lit dans une position qui évoquait plus plus une position fœtale qu'une position assise au yeux de Tom. Puis, avec le visage plongé dans ses mains, elle le menace sèchement. Cette menace aurait pu paraître violente, mais elle avait sur le visage une expression amusante, mélange de peur et de honte.

Elle à l'air de bonne humeur...

L'aspect reposé qu'elle avait tout à l'heure avait disparut lorsqu'elle se leva pour atteindre la salle de bain; sans un mot de plus. Elle ouvrit la porte plutôt rapidement, entra, et disparut en fermant cette même porte.

Ouai. Bonne humeur...

Elle titube encore un peu, j'ai l'impression.

Gueule de bois? Ou surprise de se réveiller chez un inconnu?

Quand elle sortit de la salle de bain, elle retourna directement s'assoir sur le lit de Tom. Elle leva les yeux vers ce dernier et dit:

«Tu m'explique ce qui c'est passé?»

Ouai. L'inquiétude est légitime.

«Hier, en sortant du bar, tu été trop soûle et trop fatiguée pour m'indiquer où tu habitais, du coup je t'ai installer dans ce lit. Et puis...

Je ne pense pas qu'il faille lui rappeler ses mots d'hier.

«Ne me laisse pas.» ces mots ne quittaient toujours pas l'esprit fatigué de Tom.

Et puis si c'est ce qui t'inquiète, j'ai dormis par terre.»

______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 546
RP postés : 363
Expérience sur EP : Elle entâme sa sixième année

MessageSujet: Re: It can't be for nothing   Mar 12 Nov - 1:10

Bon, okay. On dirait bien que rien ne s'est passé... Enfin, si ces souvenirs flous arrêtaient de m'assailler pour un instant je pourrais faire comme si. Et puis bon, il n'y avait pas d'autre solution que de nier le tout, et de me le nier à moi même. Ce n'était qu'un rêve, voilà. C'est comme ça que j'allais classer ça. Me dire que c'était un rêve, que rien de tout ça ne s'était passé, sauf la partie du bar et tout l'alcool que j'avais ingurgité, que ma gueule de bois me rappelait amèrement.

« Oui, ça fait partie de ce qui m'inquiète. Parce que rien ne me dit que tu me dis la vérité. »
Je soupirai et me frottai le visage d'une main. Qu'est-ce que je faisais maintenant? Je voulais retourner dans ma chambre, prendre une douche, et juste dormir toute la journée, même si je doutais pouvoir y arriver. Mais je ne pouvais pas non plus le laisser partir comme ça, sans savoir ce qui m'étais réellement arrivé. En même temps, je ne le saurai jamais hors de tout doute.

Je me levai et m'étirai. J'avais faim, et ce malgré le fait que je me sentais nauséeuse, et je considérai un instant l'alternative de me faire faire à bouffer par Joel. Je n'avais absolument pas envie de cuisiner pour moi-même.

« Okay, disons que je te crois si tu me fais à bouffer. »
Ce qui était un mensonge, mais bon, tout pour qu'il cuisine pour moi.

______________


Merci Prim' pour le vava <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élèves
Messages : 27
RP postés : 24
Expérience sur EP : aucune

MessageSujet: Re: It can't be for nothing   Mer 20 Nov - 17:26

Tom était surpris. Pas à cause du fait qu'elle ne lui fasse pas confiance; il s'y attendait; mais le fait qu'elle adopte tout d'un coup une attitude aussi amicale et qu'elle lui demande de cuisiner pour elle était un revirement auquel il ne s'attendait pas le moins du monde.

«Si tu veux. Mais je suis anglais, alors c'est à tes risques et périls.» Dit il en plaisantant.

Tu sais qu'elle fait semblant de plaisanter. Elle est toujours triste à l'intérieur et n'a pas plus confiance en toi qu'en un inconnu.

Tom sourit à Faith et se dirigea vers son frigo.

Tu préfère peut être te mentir et te dire qu'elle va bien. Après tout c'est mieux que rien; elle ne pense pas que tu va l'empoisonner. Tu va vraiment te contenter d'un «mieux que rien»?

Tom secoua discrètement la tête, comme pour chasser ses pensée. Et chercha quelque chose dans son frigo.

«Désolé, j'ai pas grand chose en stock.»

Il ouvrit un placard tout proche.

«Ça te va des pâtes?»

Tu te doute bien qu'elle s'en fout.

______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 546
RP postés : 363
Expérience sur EP : Elle entâme sa sixième année

MessageSujet: Re: It can't be for nothing   Lun 25 Nov - 2:07

Il a accepté. Je ne savais pas si j'étais contente ou déçue qu'il l'aie fait. Au fond de moi, j'avais envie qu'il m'envoie chier, qu'il me dise que je suis une putain de conasse de l'insulter et de ne pas le croire pour après lui demander à bouffer, parce que c'était vrai. Il n'avait pas à accepter. Il fallait être con pour accepter. Il aurait dû me dire de sortir, de foutre le camp. Il m'avait ramené chez lui alors que je n'étais pas en état de rentrer. Il aurait pu me laisser dehors, dans le couloir, mais il m'avait ramené, et il m'avait même laissé son lit. Il était con, il était stupide de faire ça pour moi. Moi, en tout cas, je ne l'aurais pas fait. Pas pour moi, de toute façon.

« Ouais, des pâtes c'est bon. »
Pourtant, je restais là. Qu'est-ce que je faisais ici? Pourquoi je restais? Je n'étais pas beaucoup plus intelligente que lui, à rester. Mais je n'arrivais pas à trouver la force de partir. Tous ces pas vers ma propre chambre me semblaient beaucoup trop difficiles à faire. Alors je restais ici.

J'étais toujours assise sur le lit, et je ne comptais pas bouger. J'observais Joel travailler dans la cuisine, avec ses épaules carrées et son dos qui semblait bien musclé. Ce n'était pas désagréable à regarder en soit.

Je m'assénai une gifle. Non. Je ne pensais pas ça. Je ne pensais pas ça. Jamais je ne pensais ça. Ce n'était pas le genre de choses que je pensais. Je me frottai les yeux. Qu'est-ce que je foutais encore ici...

______________


Merci Prim' pour le vava <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élèves
Messages : 27
RP postés : 24
Expérience sur EP : aucune

MessageSujet: Re: It can't be for nothing   Jeu 9 Jan - 19:09

Bon, fais lui à manger. Ce n'est pas ce qui détendra l'atmosphère, mais ça calmera sa faim et après ça elle pourra rentrez chez elle.

Tu as vraiment envie qu'elle rentre chez elle?

Tom secoua la tête, comme pour s'interdire de penser. Il mit les pâtes crues dans l'eau bouillante; puis il tenta d'amorcer une conversation.

«Et sinon, quelque chose à dire?»

Bravo. Tu en as d'autres des questions intelligentes comme ça?

«Je veux dire... on se connais pas vraiment. T'as des hobbies? Des passions?»

T'as toujours pas l'air convaincu...

______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 546
RP postés : 363
Expérience sur EP : Elle entâme sa sixième année

MessageSujet: Re: It can't be for nothing   Dim 12 Jan - 22:44

Je ne répondis pas à sa question. Je n'en voyais pas l'utilité. Je n'avais rien à dire, et je ne voyais même pas pourquoi il voudrait qu'on alimente une conversation. C'était inutile, totalement inutile. En plus j'étais bien loin d'avoir envie de parler, et je me demandais toujours ce que je foutais ici, alors que j'aurais pu partir bien plus tôt.

Des hobbies, des passions? Pourquoi il me demandait ça? Pour meubler le silence?

« Ça t'intéresse pas. Pas besoin d'essayer de meubler le silence, cuisine et c'est tout. »
Je mis mes coudes sur mes genoux et posai mon visage dans mes mains.

« Plus vite tu finis ça, plus vite on mange, plus vite je peux partir. »

______________


Merci Prim' pour le vava <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élèves
Messages : 27
RP postés : 24
Expérience sur EP : aucune

MessageSujet: Re: It can't be for nothing   Lun 13 Jan - 19:30

Cette réaction sonna à l'oreille de Tom comme une insulte. Lui qui si longtemps était resté dans la rue, la faim au ventre, avait du mal à comprendre comment une personne à qui il offrait un toit et une assiette pleine pouvait se montrer si désagréable. Il crispa le visage une seconde pour contenir la colère qu'il éprouva soudain à l'égard de Faith.

Puis elle parla encore, toujours avec le même ton. Toujours avec les même mots qui provoquaient des frissons dans le dos de Tom. Pas des frisson agréables... plutôt de ces frissons qui serrent le crâne et brûlent la peau.

«Plus vite tu finis ça, plus vite on mange, plus vite je peux partir.»

Elle est fatiguée; ne lui en tiens pas rigueur.

«Tu es comme ça avec tout le monde, ou c'est juste avec moi?»

D'un autre coté je comprend qu'elle soit perturbée après la soirée d'hier.

«Parce que si tu veux partir, fais le. Je ne voudrais pas que ma présence continue de te gêner. Mais apprends, puisque tu n'as pas l'air de le savoir que lorsqu'une personne te garde sous son toit et te nourris, la moindre des choses...

En se retournant, Tom contempla Faith, qui tenait son visage entre ses mains.

«… Excuse moi. Je crois que la fatigue m'a légèrement mis sur les nerfs. Je voulais pas m'emporter.»

Quand tu parle, tu devrais penser que ces mots pourraient bien t'être destinés.

______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 546
RP postés : 363
Expérience sur EP : Elle entâme sa sixième année

MessageSujet: Re: It can't be for nothing   Mar 14 Jan - 1:16


« Tu crois vraiment que je te réserve un traitement de faveur? »
C'était dit sèchement, d'une traite. C'était prétentieux de sa part, de croire qu'il pouvait être le seul avec qui j'agissais comme ça. Il croyait quoi, qu'il était spécial? Non, ils étaient tous les mêmes, peu importe ce qu'ils pensaient.

Et voilà. La leçon. Il croyait qu'il était le premier à me dire ce genre de chose? Le premier à me faire remarquer que je n'étais qu'une garce ingrate? Le premier à me dire de changer? C'en était risible. Pathétique. Bien sûr qu'il n'était pas le premier à...

S'excuser?

Pourquoi il s'excusait? Il n'avait aucune raison de le faire. J'étais celle qui aurait dû s'excuser. Mais qu'est-ce qu'il foutait, à quoi il jouait? C'était quoi ces conneries? Il était malade? Il était attardé? Qui, dans la vie, s'excuse après avoir essayé de remettre une connasse comme moi à sa place?

« Qu'est-ce que tu fous à t'excuser? T'es quoi, le bon Dieu venu me montrer le bon chemin?! »
Je me levai, son attitude de bonté et de pardon alors que je ne méritais aucune de ces deux choses me frustrait au plus haut point.

« J'ai pas besoin de toi et de tes beaux mots! J'ai pas besoin d'un bon samaritin venu m'apprendre de belles valeurs, le pardon et toutes ces conneries! »
Ma réaction était totalement absurde, sans queue ni tête. Moi même je savais cela, mais je ne pouvais pas m'empêcher de réagir ainsi. C'était mon mécanisme de protection. Sans ça, je pourrais laisser quelqu'un m'atteindre. Et vous comme moi savons que la dernière fois que c'est arrivé, ça s'est très mal fini.

______________


Merci Prim' pour le vava <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Élèves
Messages : 27
RP postés : 24
Expérience sur EP : aucune

MessageSujet: Re: It can't be for nothing   Mar 18 Fév - 20:57

Les paroles de Faith raisonnèrent un bon millier de fois dans la tête de Tom. Mais ce n'était plus la voix que Faith arborait comme une arme, cruelle et froide... et qui était en fait une voix sensible remplie d'émotion et légèrement féminine. Du moins aux yeux de Tom. C'était bien la sienne.

«T'es quoi, le bon Dieu venu me montrer le bon chemin?!»

«J'ai pas besoin de toi et de tes beaux mots! J'ai pas besoin d'un bon samaritain venu m'apprendre de belles valeurs, le pardon et toutes ces conneries!»

Et lorsqu'il répondit ce ne fût pas sa voit qu'il entendis... mais celle de celui qui fût son mentor, son père et son frère...

«Le bon dieu... Non. Juste un pauvre pécheur, qui commence un peu à s'attacher à toi. Et qui ne souhaite pas te voir souffrir plus encore que ce que tu as déjà enduré.»

Une petite larme coula au coin de l'œil gauche de Tom qui ne l'essuya pas mais la laissa couler. Peut être par envie de sentir sa nostalgie sur sa joue, et par envie de voir cette perle de souvenir éclater au sol et devenir l'espace d'une seconde une déflagration de bien être dans le cœur de Tom.

______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: It can't be for nothing   Aujourd'hui à 22:02

Revenir en haut Aller en bas
 

It can't be for nothing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Experimental Project - 0 :: Archive :: Archives du forum :: Archives fin 2013-