AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Car j'étais sur la route toute la sainte journée -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: Car j'étais sur la route toute la sainte journée -   Sam 12 Oct - 21:07

Je suis à l'opposé

Depuis qu'il était revenu pour aller chercher Gabrielle, Beal n'avait pas eu réellement l'occasion de se poser sur l'une des bases du projet. Il avait été appelé dans plusieurs pays. Mais ça avait fini par le saouler. Il s'était permis de prendre deux semaines où il pourrait se reposer. Autant dire qu'il en avait besoin. Ervin était tout à fait capable de prendre sa suite et les dirigeants du monde attendraient. Après tout, c'était à eux à se plier à la volonté du gouverneur et pas le contraire. Même si certains états n'avaient pas bien reçu la nouvelle, c'était comme ça. Ils allaient apprendre à s'adapter avec le caractère du borgne.

C'était son deuxième soir sur l'île. Le premier, il l'avait passé à travailler tout de même, avant de se faire gentiment sermonner. Il avait donc passé une bonne nuit, se réveillant à 5h30 du matin -question d'habitude- pour profiter de la journée. Il la passa avec les élèves de l'armée de terre. A voir leur avancer, à leur parler et leur donner des conseils. C'était réellement bien plus reposant que tout le reste.

Dans l'après midi, l'idée de passer sa soirée avec Gabrielle avait germé dans son esprit. Il était temps, parce qu'il n'avait même pas pensé à la prévenir. Il l'appela pour l'inviter, lui promettant de faire le repas lui même. C'était un bien grand mot.

Le soir pointait son nez et Beal était en cuisine. C'était bien plus compliqué que de se nourrir avec des rations de survie. Mais au moins, ça devait être bien meilleur. La porte était ouverte et le gouverneur était dans la cuisine, du Bach en fond sonore pour se donner du courage.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Car j'étais sur la route toute la sainte journée -   Sam 12 Oct - 22:35

Lorsque Gabrielle avait raccroché, elle avait explosé de rire, un rire nerveux. Elle était parvenue à se retenir tout le long de l'appel, mais là, c'était tellement étrange qu'elle en riait. Mais à côté, elle était intriguée. Elle ne savait pas trop ce que cela pouvait donner. Haussant les épaules, elle avait continué son après-midi comme si de rien n'était, non sans une boule de curiosité et d'impatience.

Pendant de longues minutes, la rouquine était comme bloquée face à son miroir de salle de bain. Le rire était passé, maintenant, elle était vraiment intriguée. Elle se demandait s'il allait la lui faire en l'envers en lui sortant une ration de survie ou un plat tout prêt. Ou pire encore, il demanderait à quelqu'un de préparer le repas pour lui et se faire passer pour le chef. Et puis, quand bien même il cuisinerait lui-même... n'allait-il pas se couper ou se brûler ou même exploser sa maison. Non, vraiment, Gabrielle ne savait pas. Alors elle avait préparé un repas complet qu'elle avait mis au frigo, juste au cas où cela tournerait mal.

Une fois prête, elle se décida à sortir de chez elle. Elle avait nourri les chiens, ils pourraient rester calmes quelques heures (du moins, c'était ce que Gabrielle espérait, surtout pour Heko). Elle n'avait pas beaucoup de chemin à faire et elle n'eut même pas à toquer. La porte ouverte était clairement signe d'invitation à rentrer. La maître-chien put entendre une musique et elle la suivit jusque dans la cuisine où elle signala sa présence en passant simplement sa tête dans l'ouverture.

Très bon choix, comme toujours.

Elle souriait mais tenta quand même de jeter un coup d'oeil à ce que le gouverneur préparait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Car j'étais sur la route toute la sainte journée -   Mer 16 Oct - 17:11

Elle a pas internet


Pour Beal, Gabriel n'allait pas encore arriver tout de suite. Il avait le temps de lancer les cuissons, de relire encore une fois la recette et de s'avancer. Là, il n'était pas tout à fait près. Pas lavé pour la soirée, et il avait fait du sport dans l'après midi avec les élèves, pas habillé comme il le fallait.

Le gouverneur se retourna assez rapidement, surpris, avec une cuillère en bois dans la main droite. Il ne portait pas son cache-oeil. Chose qu'il ne faisait que lorsqu'il était seul, généralement.

« Ah.. Gabriel.. Déjà là ? Ouais... Tu peux attendre un peu dans le salon... Amuse toi avec.... » Beal descendit son regard à terre. « T'as pas pris les chiens ? »

Pour lui, Jake et Heko allaient être présents et c'était une bonne chose. Beal aimait beaucoup les animaux, les chiens d'autant plus. Ceux de Gabrielle étaient bien éduqués, obéissants et connaissaient bien l'homme. C'était aussi des êtres vivants en plus, pour se rattacher au cas où il n'assumerait pas jusqu'au bout. Avec Beal, c'était toujours plus facile de partir à la guerre que de passer une soirée romantique !

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Car j'étais sur la route toute la sainte journée -   Mer 16 Oct - 19:39

L'art de se défendre avec une cuillière en bois par Beal Rockefeller. Un léger rire s'échappa des lèvres de la rouquine. Elle apparut en entier dans l'encadrement de la porte. Elle fut un peu surprise de le voir sans son cache-oeil, mais n'en fit rien. Après tout, cela devait être pénible à la fin de toujours porter quelque chose sur son oeil. De toute façon, il ne voyait rien, avec ou sans. Il avait l'air surpris de la voir.

Je n'allais quand même pas venir à minuit, tu sais.

Il lui demandait d'attendre dans le salon. Etait-il gêné de sa présence dans la cuisine ? Très certainement. Et à présent, il cherchait les chiens. Chiens que l'Irlandaise avait laissé dans la maison d'à côté.

Je leur ai donné leur soirée. Il n'y a que toi et moi ce soir.

Les mains derrière le dos, Gabrielle souriait doucement. Elle tourna alors le dos au Gouverneur.

Bon, comme tu le souhaites, si tu me cherches, je serai au salon, j'ai hâte de voir le résultat.

Et elle quitta la porte, pénétrant dans le salon. Un salon sobre, sans décoration. Elle ne s'installa pas, préférant rester debout. Elle faisait le tour de la pièce, bien qu'elle la connaissait déjà par coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Car j'étais sur la route toute la sainte journée -   Jeu 17 Oct - 17:26

Des bruits de pneus

« Entre maintenant et minuit, y'a largement le temps d'envoyer un bataillon tuer une centaine d'ennemis... »

Même dans ses expressions, Beal restait un militaire. Pour lui, tout était comparable de toute manière. C'était parfois devenu un réflexe et il déformait les expressions de tous les jours en les adaptant à la seule manière de vivre qu'il avait connu. Encore heureux qu'il fasse un effort ce soir pour ne pas faire un thème de soirée uniquement autour des champs de bataille et des guerres... Mais c'était certain, il allait parler du projet dans la soirée, des avancées de ce derniers et de ce qui se tramait dans le monde. C'était un passionné après tout.

Beal n'approuva pas le fait que Gabriel n'ait pas amené les chiens. En la regardant partir dans le salon, il prit un air désaprobateur, avant de retourner à ce qu'il faisait. Heureusement d'ailleurs, parce que sa préparation de viande et de sauce tomate commençait à faire des bulles dans sa poele creuse. Beal tentait de faire des lasagnes. C'était assez simple selon lui, bien copieux et tout le monde aimait ça. Il savait à peu près ce qu'aimait Gabrielle, comme on le savait pour ses amis en fait. Mais il n'en savait pas plus. Donc des lasagnes étaient un bon compromis selon lui.

Comme la préparation touchait à sa fin, Beal mit bien cinq bonnes minutes pour monter les étages de son plat avant de le mettre au four. Il retira ensuite son tablier et alla se présenter dans le salon.

« Je passe juste rapidement. Mais fais ce que tu veux. Tu peux changer la musique ou regarder ce qu'il se passe aux actualités si tu veux, tu pourras me faire un rapide débriefing à mon retour comme ça. »

Il trouva inutile d'expliquer ce qu'il allait faire. C'était clair qu'il allait se laver et s'habiller plus convenablement. Il y avait mieux comme début de soirée, mais le borgne avait encore le temps de montrer qu'il pouvait être quelqu'un d'autre que le gouverneur d'Ep-0. Il monta donc sans attendre plus longtemps.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Car j'étais sur la route toute la sainte journée -   Jeu 17 Oct - 19:04

Même si elle n'était pas proche de la cuisine, Gabrielle faisait attention à tout ce qui pouvait en provenir. Un bruit, une senteur, une vision de fumée noire. Elle n'arrivait pas à déterminer ce que Beal préparait, mais elle pouvait sentir que ce n'était pas en train de brûler.

Elle avait fini par s'asseoir parce qu'elle n'avait rien trouvé d'autre à faire. Si elle avait amené les chiens, elle aurait pu trouver une occupation, mais comme ils n'étaient pas là, cela changeait la donne.

Elle se redressa légèrement en voyant Beal sortir. Elle acquiesça avec un simple sourire avant de se remettre dans le canapé. Les mains sur ses jambes, ses doigts pianotaient ses cuisses. Elle ne savait pas quoi faire et elle sentait le stress de la dégustation monter. Finalement elle craqua et s'empara de la télécommande pour allumer la télévision.

Elle n'eut même pas à zapper pour trouver la chaîne des informations internationales. Beal devait souvent la consulter. La rouquine suivit avec attention les différents titres, les brèves qui défilaient en bas de l'écran. Comme toujours depuis quelques temps, on ne parlait que du projet. Gabrielle poussa un profond soupir.

Ils pourraient tout aussi bien nous laisser vivre en paix un peu...

L'Irlandaise appuya sur le bouton pour changer de chaîne. Une chaîne de débat. Le thème du jour la laissa sans voix : Gabrielle Cooper, vérité ou imposture ? Elle pouvait admirer en permanence un diaporama de photographies d'elle durant son voyage au Qatar notamment. Sur le plateau, différents intervenants qui discutaient d'un point de vue ou d'un autre. La rouquine était choquée et ne pouvait quitter l'écran des yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Car j'étais sur la route toute la sainte journée -   Sam 19 Oct - 20:23

Demain matin


Beal n'avait même pas pensé que son comportement puisse déplaire à Gabrielle. Il fila rapidement sous une douche tiède, à la limite du froid. C'était comme ça qu'il avait l'habitude de les prendre. C'était une douche rapide, puisque le gouverneur n'avait pas l'intention de prendre du temps pour en profiter. Une fois sorti, il alla dans sa chambre où sa tenue pour la soirée était préparée sur le lit. Un pantalon de lin noir avec une chemise blanc cassé. Rien de bien extraordinaire, mais il n'était ni en tenue militaire, ni en slip.

Le borgne plaça son cache-oeil avant de redescendre rapidement les escaliers. Comme il l'avait suggéré, Gabrielle regardait les informations du monde. Et comme il s'en doutait, on parlait de son projet. Beal s'accouda à l'encadrement de la porte qui faisait le lien entre le couloir et le salon.

« Je suis prêt à parier qu'il passe encore les images de notre première apparition en tant que couple officiel. » Le gouverneur ne se mouillait pas trop en avançant cela, le matin même, il avait vu les images. Une fois de plus. « Si y'a rien de crucial... » Il ne finit pas sa phrase, s'approchant de sa compagne. « ... On va l'éteindre. »

Beal se saisit de la télécommande et éteignit le poste. Il déposa ensuite un baiser sur le front de Gabrielle, avant de se détourner vers le bar.

« Je te sers quoi ? J'oublie toujours ce que tu prends en apéritif. »


Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Car j'étais sur la route toute la sainte journée -   Sam 19 Oct - 21:23

Les sourcils de Gabrielle étaient froncés alors qu'un homme qui se disait psychologue tentait de prouver qu'il était impossible que la rouquine puisse avoir une relation autre que professionnel avec le Gouverneur Rockefeller. Il était impressionnant de voir à quel point un homme qui se disait scientifique pouvait sortir un nombre impressionnant de bêtises à la phrase.

La voix de Beal la sortit de son émission. Elle tourna son regard en sa direction, hochant simplement la tête. Elle ne comprenait vraiment pas cet engouement, comme s'il fallait absolument détecter la moindre erreur, les moindres faits et gestes. Peut-être que c'était normal, mais elle ne le comprenait quand même pas.

La télécommande lui fut prise des mains, la télévision fut éteinte, un baiser fut déposer sur son front. Gabrielle étira un sourire avant de suivre le général des yeux.

Tu as du jus de kiwi ?

Fidèle à elle-même, Gabrielle ne buvait pas d'alcool, ou vraiment très peu dans les grandes occasions. La rouquine se releva alors pour s'approcher de son hôte.

Tu es à ton avantage ce soir, dis-moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Car j'étais sur la route toute la sainte journée -   Sam 19 Oct - 21:34

Donc je peux valider

« Voila ! C'est ça que j'avais oublié ! Tu prends pas d'alcool, juste des jus qui ne devraient même pas exister. »

Beal rit légèrement, avant de lui servir ce qu'elle avait demandé. C'était surement pour cela qu'il avait des jus de différents fruits dans son bar à alcool. A force, il en avait fait l'acquisition pour Gabrielle. Il se servit ensuite son scotch, se retournant pour donner son verre à la rouquine qui venait de le rejoindre. Comme c'était la tradition, on entendit les verres s'entrechoquer légèrement.

« Je suis toujours à mon avantage, même en robe léopard, j'ai la classe. » Il y avait un sourire qui ne quittait pas le visage du gouverneur.

Il avait l'air détendu et un peu plus loin de ses fonctions que normalement. Après tout, lui aussi avait le droit de lâcher prise de temps à autre. Beal porta son verre à ses lèvres, pour en boire une petite gorgée. Le scotch n'était pas un alcool à boire comme du lait ou un soda.

« Alors, t'as vu du changement depuis que l'annonce de notre relation est devenue officielle et mondialement connue ? »

Lui n'en avait pas vu énormément, surtout des félicitations de ses gradés et parfois des messages encourageants de certains dirigeants du monde. Après tout, il était déjà Beal Rockefeller avant que l'annonce ne se fasse. Gabrielle avait une existence un peu plus discrète et relativement plus normale. Les plus grands changements étaient donc certainement pour elle.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Car j'étais sur la route toute la sainte journée -   Sam 19 Oct - 22:19

Elle leva les yeux au ciel en secouant la tête. Au final, elle avait quand même son verre.

C'est l'homme qui va se servir la boisson qui a probablement l'odeur la plus repoussante qui fait cette remarque. Tu dis ça, mais tu as une bouteille dans ton bar. Tu devrais essayer, c'est très bon pour la santé en plus.

Elle savait par avance qu'il allait prendre du scotch. C'était tellement prévisible en même temps. Elle prit une gorgée de son jus de fruit. C'était vraiment un très bon jus de fruit. L'un de ses préférés. Elle voulut en prendre une nouvelle mais la remarque de Beal l'interrompit. Elle manqua de reverser le contenu du verre un peu partout. Par chance, elle s'était arrêté à temps et éloigna le récipient de sa bouche.

Mais je ne demande qu'à voir ça ! La prochaine fois, tu sais ce que tu porteras. Je suis sûre que ça t'irait parfaitement en plus. Tu pourrais même faire craquer Ervin.

La rouquine esquissa un sourire malicieux. Dans sa tête, elle tentait de s'imaginer son compagnon dans une robe léopard. La seule réaction qui lui paraissait légitime était l'éclat de rire. Peut-être même le fou rire. Du moment qu'il ne se présentait pas comme ça au monde entier, tout irait pour le mieux.

De là où elle était, la maître-chien pouvait sentir l'odeur du scotch. C'était vraiment une boisson qu'elle n'appréciait pas, surtout par son odeur. Dire que Simon avait aussi l'habitude de la consommer. Elle esquissa une petite grimace avant de revenir à la question de Beal.

Ca dépend des personnes. Alexia m'a crié dessus de ne pas lui avoir dit, mais elle est quand même contente. Certains collègues me regardent étrangement et hésitent à parler quand j'arrive, comme s'ils avaient peur que j'amplifie leurs propos et que je te raconte tout. Je crois que certains pensent que je ne mérite pas tout ça mais je ne fais pas très attention. J'ai reçu quelques lettres étranges, mais elles ont vite fini à la poubelle. Je ne comprends pas trop ce genre de comportement, mais je pense que c'est parce que c'est le début et que cela va passer.

C'était un peu comme la princesse Diana. On l'avait souvent critiquée et mal jugée. Bon, l'exemple n'était pas vraiment le meilleur, vu comment tout ceci s'était terminé, mais c'était partout pareil quand on touchait aux hautes autorités.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Car j'étais sur la route toute la sainte journée -   Lun 21 Oct - 18:00

alors plus tard

Étant donné la qualité de l'alcool qu'il était en train de boire, Beal avait du mal à comprendre qu'on puisse en trouver l'odeur répugnante à ce point. D'accord, l'odeur était forte, mais c'était parce que le goût l'était tout autant. Le gouverneur ne buvait pas n'importe quoi en matière de Scotch et pour lui, ceux qui trouvaient que c'était infecte manquait de goût pour le coup. L'odeur était tellement agréable !

« Si y'en a que ça dérange tant que ça, qu'ils viennent me le dire en face, ils seront bien reçu. »

Il était évident que ça n'allait pas être lui qui allait se prendre directement les remarques. Même les gradés les plus proches du général pouvaient craindre sa réaction. Beal n'était pas un homme qui parlait de sa vie personnelle en général et c'était encore moins le cas quand il était au sein même du projet. Sa vie en dehors n'avait pas de place et lui causerait plutôt du tort qu'autre chose.

« Dis moi Gabrielle. » L'homme posa son verre, pour être libre de tous mouvements. « Ca te convient tout ça ? Ce que ça implique ? Ma manière de me comporter ? »

Il venait de poser trois questions mais en réalité, il n'y avait que la dernière qui comptait réellement. Beal avait préféré la noyer parmi d'autres pour ne pas faire comprendre à la rouquine qu'il s'interroger sur sa manière de faire avec elle. Il savait qu'il n'était pas très doué et était incapable de savoir où il faisait mal, ou bien où il avait des manques. Autant demander à la principale intéressée.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Car j'étais sur la route toute la sainte journée -   Mar 22 Oct - 4:20

Je n'en doute pas, mais je pense que ça va passer. Tu as d'autres choses à te préoccuper.

Elle n'avait pas envie de Beal s'emporte pour si peu. S'énerver ne ferait qu'engrenger plus de haine envers le gouverneur. Gabrielle pouvait encaisser les remarques blessantes, ce n'était vraiment pas un problème.

La rouquine garda son verre en main, mais elle ne buvait plus. A la place, elle réfléchissait aux questions qu'il venait de lui poser. Cela faisait beaucoup de questions en une seule fois. Des questions sur le même sujet, heureusement.

Ai-je vraiment le choix ? Je veux dire... J'aurais aimé avoir un peu plus de temps à passer avec toi sans tout ça et puis aussi pour me faire à l'idée et pour me préparer mentalement avant de devoir m'afficher aux yeux du monde entier mais c'était pour le projet... Je ne vais pas te dire que je suis confiante par rapport à ça. J'ai peur de faire une bêtise et de ne pas correspondre à ce que les gens attendent d'une compagne de gouverneur... à ce que TU attends de moi... Mais c'est sûrement une question de temps, je vais m'habituer.

Gabrielle souriait faiblement. Elle se souvenait de sa crise quand Beal lui avait appris qu'ils devaient partir pour le Qatar pour qu'elle soit présentée officiellement à plus de sept milliards de personnes. Elle n'avait pas pour habitude d'être le centre de l'attention. Elle préférait rester discrète et faire sa petite vie tranquillement. Elle n'avait pas ce don de diriger les autres et elle ne se trouvait pas spécialement bonne oratrice.

La dernière question lui fit froncer les sourcils. Elle était étrange. Elle ne savait pas si elle la comprenait bien déjà. Sa manière de se comporter par rapport à quoi ? Par rapport à lui-même et à ses agissements en géneral ? Ou bien par rapport à leur relation ? Elle était plutôt confuse pour le coup.

Te comporter... Tu es toujours le même, Beal... Tu n'as pas changé, tu le sais ? A part peut-être maintenant, parce que tu me poses cette question étrange et que je ne comprends pas pourquoi tu fais ça... Te comporter par rapport à quoi déjà ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Car j'étais sur la route toute la sainte journée -   Aujourd'hui à 22:00

Revenir en haut Aller en bas
 

Car j'étais sur la route toute la sainte journée -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» J'étais sur la route toute la sainte journée....
» ♪ Et j'vais être sur la route toute la sainte journée ...♫
» L'étang de Miragoane déborde sur la route nationale numéro 2
» Soumission au parlement de la feuille de route du gouvernement et des ministeres
» Un nouveau compagnon de route

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Experimental Project - 0 :: Archive :: Archives du forum :: Archives V5 (EP-1 & EP-2) :: RP :: EP-1-