AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 twist of fate Δ with. A L E X;

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: twist of fate Δ with. A L E X;   Mar 8 Oct - 17:00

twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate

Pour s'évader ;
La rêverie est le meilleur échappatoire ;

Freyja le savait et, bien qu'elle ne soit pas d'un naturel fuyard, elle n'en restait pas moins farouche. Ainsi donc l'aînée Koslovitch se perdait dans ses pensées à ses heures perdues. En cet instant précis, la demoiselle, adossée contre un mur quelconque non loin de la boutique de prêt-à-porter, se demandait comment elle avait réussi à en arriver là. Ce n'était, certes, pas réellement à elle de se lamenter sur ça, mais plutôt au pauvre élève qui allait être son porte-bagage du jour. Et ce à cause d'une foutue dette qu'il avait envers Freyja. Elle avait si bien réussi son coup, cette fois, bien qu'elle ne se rappelait déjà plus de la raison pour laquelle ce garçon avait une dette envers elle.

Ainsi donc elle attendait là son volcan préféré ;
Qui savait se faire attendre, visiblement ;

En tant normal, Freyja attribuait à son jeune frère la tâche ingrate de porter les sacs pleins à craquer des habits et autres accessoires parfois peu utiles qu'elle achetait. Cependant, l'enfant étant occupé ce jour-ci, elle avait jeté son dévolu sur le jeune Alex, profitant du fait qu'il avait une dette envers elle pour le faire marcher un peu. Après tout, un peu d'exercice en dehors des entraînements militaires ne font jamais de mal à personne et, pour ce jeune homme plein de ressources et de vitalité, porter les sacs d'une jeune femme paraîtra être un jeu d'enfant.

N'est-ce pas ?

Après tout, rien n'interdisait d'exploiter gentiment et légalement son jeune  frère cadet ou ses petits camarades. Que ce jeune homme considère donc cette pénible tâche comme une expérience enrichissante. N'est-ce pas merveilleux de se faire traîner en long et en large dans des rayons de lingeries féminines ? Non ? Non.

Eh bien tant pis ;
Revenir en haut Aller en bas
Élèves
Messages : 46
RP postés : 24
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: twist of fate Δ with. A L E X;   Mar 8 Oct - 17:50

PV : Freyja A. Koslovitch
 Shooping of the death !!!





Une journée fatiguante. J'avais besoin d'évacuer la colère et tout les sentiments forts qui m'envahissaient. En effet, depuis un certain moment, j'étais particulièrement énervé. Autant par certains compotements y compris le mien que par des évènements récents ou non. En effet, certains événements m'énervaient. Il y a par exemple cette attaque de chien avec cette blonde tarée même si elle doit avoir un bon fond... Ensuite, il y a cette blessure très légère que je m'étais faite en m'entrainant à danser qui m'a coûté une dette envers quelqu'un, puis pour finir, il y avait ce paris perdu. Ajoutons à ces trois événements principaux deux trois détails par-ci par-là et on obtient la bombe explosive que j'étais.

En cet instant, j'avais retiré une partie de mon uniforme pour être plus à l'aise.  En effet, faire du hip-hop et break dance tout habillé, s'était plus le meilleur moyen de bousiller son uniforme plutôt qu'autre chose. Bref bref, ne m'étant mis qu'en minimum syndical, je restais dans mon coin caché pour faire cette activité que je voulais garder secrète. En effet, pas que j'en avais honte, mais je ne considérais pas ça comme un don qui pourrait m'être profitable. Ok je sais quelque peu danser et ? Un mec qui danse, c'est un peu fillette comme coup non ? Une sorte de honte non avouée et indirectement pas pensée. Dansant en tentant de m'entraîner, je vins à repenser à quelque chose.

" PUTAIN !!! "


Regardant l'heure, je me rendis compte que j'allais être à coup sûr en retard à mon rendez-vous. Non non, pas rendez-vous amoureux, loin de là. Mon rendez-vous était plus une corvée, une dette que je me devais d'effacer et manque de pot pour moi... j'étais pas tombé sur la demoiselle qui voulait que je lui offre une paire de chaussures non. J'étais tombé sur celle qui voulait un porte-bagage. Le cauchemar, écouter une meuf se complimenter, se pavaner devant un homme etcetc, c'est pas mon truc. Déjà que je fait pas ça avec mes amies comme Everleight, là, avec une quasi inconnue je vous laisse imaginer.
Courant, je retournais dans mes quartiers à la pension, pris une douche en express et je me dirigeais vers le lieu décidé pour commencer la course aux bonnes affaires. Arrivant telle une tornade prêt à tout décrocher du sol, je me postais devant la demoiselle qui devait attendre depuis un petit moment... 15 mn de retard, qui sait comment elle le prendra.

" D... Désolé, j'ai... oublié..."


Reprenant mon souffle, je la regardais droit dans les yeux. La femme de 26 balais était là. Allait-elle s'énerver ? Quoi qu'il en soit, je savais que si moi je m'énervais, je devrais bien rester calme mine de rien, car niveau hiérarchie, ça poserait problème... Bref, le self control allait être de mise. Souriant, je vins alors à tenter de faire bonne figure histoire d'oublier mon petit retard qui n'est pas en mon honneur.;

" Comment allez vous depuis la dernière fois ?"


Question un peu conne puisque la dernière fois, s'était lors de mon petit soin et elle avait été... execrable. Un truc de fou. Le moment où elle devait me passer sur la plaie un coton et de l'alcool, aucune signalisation que ça allait piquer, s'était " tient surprise ", bref, le soin n'avait pas été tout doux comme j'aurais voulu... Je vous laisse imaginer la scène.
Je ne savais pas si je pouvais la tutoyer et en attendant, je restais respectueux au possible. L'heure de faire du * grince des dents * shooping avait sonné...

" Par où voulez vous commencer ? C...C'est dingue le nombre de magasins de vêtement et accesoires qu'il y a."





______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: twist of fate Δ with. A L E X;   Mar 8 Oct - 19:27

twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate

Ah, il était enfin là ;
Son petit rayon de soleil adoré ;

Ce fut de la pure ironie de sa part, évidemment, lorsqu'elle se décolla du mur en poussant une exclamation de joie à la manière d'une jouvencelle qui voyait arriver son prince charmant après deux ou trois heures d'attente. Or, Freyja n'avait attendu qu'une quinzaine de minutes, ce qui était déjà bien trop long à son goût puisqu'elle avait prit l'habitude de la ponctualité déstabilisante de son frère cadet. Il lui faudrait s'y faire : Alex n'était pas Lukas. De ce fait, il était hors de question de lui tenir la main pour ne pas le perdre dans les rayons comme elle le faisait si bien avec son cadet qui, à dix-sept ans, avait pourtant passé l'âge de s'accrocher à la main de son aînée.

Mais Freyja ne se souvenait même pas de l'âge de son petit frère ;
Ce n'était pas vraiment une sœur aînée exemplaire ;
▬ Je vais très bien, merci. Tu m'as l'air d'être en pleine forme, toi, en tout cas, ton énergie est parfaite pour porter mes sacs. On commence par la première salle, naturellement !
Elle pousse la porte de la boutique de prêt-à-porter avec une vitalité et une jovialité inégalable, visiblement de meilleure humeur que la dernière fois malgré le retard de son porte-bagage, puis se dirige vers la toute première salle, la plus proche. Ce n'était pas réellement la première fois que Freyja faisait des emplettes dans la boutique de prêt-à-porter, étant à EP depuis un petit bout de temps, déjà. Ainsi donc elle avait ses habitudes et savait que trouver et où le trouver. C'est donc avec assurance qu'elle s'avança vers un rayon de T-shirts en tout genres et commença à en zieuter quelques un, des étoiles dans les yeux propres à toute femme faisant du shopping.

Elle se retournait parfois pour jeter un petit coup d’œil à son porte-bagages ;

Ils étaient encore loin de l'épreuve du rayon des sous-vêtements, de loin la plus difficilement surmontable pour un homme. L'attention de l'aînée Koslovitch se focalisa sur un petit haut blanc à manches courtes aux rayures bleues marines et arborant un petit nœud papillon sur le côté droit. Elle chercha sa taille et, fière de sa trouvaille, colla le T-shirt contre elle en se tournant vers le jeune Damon.
▬ Tu crois que ça m'irait ?
Connaissant le fort caractère susceptible de la demoiselle Koslovitch, le jeune Alex avait plutôt intérêt à mesurer ses paroles. Être franc sans être vexant était une chose qui pouvait s'avérer plutôt compliquée compte tenu du fait que Freyja avait tendance à l’exagération. Susceptible, rancunière et sachant être mauvaise comme la peste.

Une femme dans toute sa splendeur ;
Revenir en haut Aller en bas
Élèves
Messages : 46
RP postés : 24
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: twist of fate Δ with. A L E X;   Mer 9 Oct - 13:55

PV : Freyja A. Koslovitch
Shooping of the death !!!





Finalement, j'étais là... Mieux vaut tard que jamais. Ma personne sur les lieux du crime... euh non, du rendez-vous, j'étais prêt à jouer à ce que voulait la belle. En parlant de belle, la miss ne semblait pas noter mon retard, elle était tout simplement contente que je sois là. Comme on dit, mieux vaut tard que jamais non ? Me taisant, je me contentais de l'observer. Sa joie de vivre pouvait presque faire peur, mais sur le coup, je ne notais pas l'étendue de tout ça. Au contraire, je me disais qu'elle était heureuse d'avoir un petit esclave. Oui, ça doit être ça. Ni une ni deux, elle me répondit avec toute la joie de vivre qu'une femme peut avoir. S'en était dingue de voir à quel point elle était contente. Serais-je tombé mal ? Quoi qu'il en soit, mon supplice allait débuter et là, s'était pour ma pomme, c'est tout. Retenant un souffle, je la suivais donc tel un gentil chien.

Ainsi embusqué, je me contentais donc de la suivre. Telle une tornade, elle allait dans tout les rayons. Un à un, ils passèrent sous sa main et son regard. Une véritable tempête. Limite je me disais qu'au fond, cela était un véritable marathon... Utile pour le côté endurance, peu plaisant pour le côté chiant à mourir. Puis vint cet instant, l'instant de la pause où elle semblait s'intéressait à un haut. Haut que je ne pris même pas la peine de regarder puisque je m'en fichais comme de ma première fois où j'ai tété ma mére...

Alors je vous laisse imaginer ma tête quand elle demandait mon avis. Loin d'imaginer que mon rôle allait être autre que porte-bagage, j'étais piégé là. Gros yeux, on pouvait presque lire sur mon front " Error 404 not found ". Tentant de répondre, finalement, c'est ma personne qui répondit et non mon esprit... De ce fait, la réponse donnait-ceci.

" Aussi bien qu'un tutu rose bonbon pour moi..."


Une second passait, puis deux... Et c'est là que je me rendis compte de ma connerie. Même si ça ne lui allait pas à mon goût, ce n'était pas une raison pour lui dire. Cherchant comment continuer, je vins à reprendre aussitôt la parole.

" E...Enfin je veux dire... Parce que vous le portez pas sur la peau. Mis ainsi sans vraiment tester, c'est comme... Comme lire une recette de cuisine et dire savoir la faire. Théorie et pratique sont deux choses différentes... Enfin je crois... "


Ouf, je m'étais rattrapé. A mon goût du moins. La réponse avait-elle été satisfaisante à son goût à elle ? Allez savoir...




______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: twist of fate Δ with. A L E X;   Mer 9 Oct - 19:34

twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate

Il avait fait la gaffe ;
Après tout, il était prévu qu'il ne soit qu'un porte-bagage ;

A vrais dires, Freyja n'avait jamais porté de hauts à rayures, auparavant, ou bien peut-être lorsqu'elle était enfant. En général, les rayures ne lui allaient pas, et c'est avec tact que son jeune frère le lui faisait comprendre. Cependant, le jeune homme à qui elle avait affaire semblait totalement déboussolé par la question et manqua cruellement de tact lorsqu'il lui annonça que le T-shirt en question ne lui irait pas. Trop enfantin pour une femme, sûrement. Ou bien est-ce que l'avis autre que fraternel de la gente masculine n'était pas fiable ? Freyja n'osait pas réellement se poser la question et se contenta d'ignorer les balbutiements du garçon, ne retenant que le fait qu'il avait essayé de se rattraper, bien qu'assez maladroitement, il fallait l'avouer.

Mais c'était mieux que rien ;
▬ ...Je vois.
Elle ne perdit pas son enthousiasme pour autant et, aussi excitée qu'une puce, reposa en vitesse le haut à rayures pour continuer à arpenter les rayons. La salle était l'une des plus grandes de la boutique de prêt-à-porter et il fallait tout de même un bon moment avant d'en faire le tour et de passer à la salle suivante, d'autant plus lorsque l'on s'appelle Koslovitch et que l'on s'arrête sur à peu près tout. Un T-shirt original, un pantalon plus ou moins joli, la veste trop chère, sans oublier de faire un signe de la main à la mignonne petite fille au sourire adorable qui s'accroche à la main de sa mère comme une naufragée à une bouée.

Tout, Freyja s'arrêtait sur absolument tout ;
Et puis parfois, quelque chose attire son attention plus que d'autres ;

Lorsque ces rares moments arrivent, Freyja s'arrête alors sur cette chose en particulier et ne la lâche plus du regard. Elle inspecte tous les recoins, scrute chaque petit endroit susceptible d'avoir une tâche minime, jette un coup d’œil aux quelques affaires qu'elle a déjà dans les bras pour constater que telles ou telles couleurs se marient bien, puis brandit fièrement sa trouvaille sous le nez de son porte-bagages.
▬ Et ça ? N'est-ce pas un peu trop enfantin pour moi ?
C'était un simple sweat sans fermeture éclair couleur rouge bordeaux possédant une seule poche sur le devant. Freyja se souvenait avoir eu un modèle similaire de couleur rose saumon lorsqu'elle avait environ douze ans, et elle avait toujours été mignonne à croquer emmitouflée dedans. Cependant, la demoiselle Koslovitch arrivait à un âge où la priorité n'était plus d'être mignonne à croquer. Ainsi donc elle craignait que le sweat ne paraisse un peu trop enfantin pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Élèves
Messages : 46
RP postés : 24
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: twist of fate Δ with. A L E X;   Mer 9 Oct - 21:33

PV : Freyja A. Koslovitch
Shooping of the death !!!





Faire du shooping pour un mec, c'est comme demander à un mecanicien de faire de la physique quantique... Ou alors demander à un boulanger de jouer au sommelier. Faut pas déconner... La demoiselle n'aurait-elle pas pu m'emmener à une course de char d'assaut ? Faire un jeu de tir à la corde contre elle ? Ou tout les truc con qui m'auraient amusés ? Non, elle avait choisit LE truc chiant par excellence. Note à moi-même, me laisser vider de mon sang quand je me fait mal suite à une figure de hip-hop raté... Cela m'évitera de m'encombrer de dettes avec une femme qui plus est. Quoi qu'au fond ça aurait pu être pire... Voyons selon mes connaissances.
Si ça avait été Everleight qu'est-ce que cela aurait donné ? Devoir faire de même qu'avec le médecin devant mes yeux ? Sans doute...
Si ça avait été avec le commandant Wilhem ? Sûrement un abonnement pour des exercices physique bien intensif digne de soldats du troisième Reich...
Si ça avait été... Drathir ? Elle c'est sûr, nourrire Aaron avec ma propre personne...

Mouai bref, quoi qu'il arrive, je suis pas fait pour avoir des dettes peu importe la personne. Les dettes ça craint CQFD. Notant cela dans mon esprit, je me mis à suivre la puce humaine qu'était la belle russe. Elle filait telle une étoile filante, un truc de fou. Sonic l'hérissone au féminin en mode humain. La même... Me frottant la nuque, je cherchais quoi faire alors qu'elle fonçait sur tout. Elle s'arrêtait sur tout. Pour sûr, je l'imaginais bien avec un oeil bionique qui scannait tout les articles sans exception. Soupirant au bout d'un moment, alors qu'elle semblait avoir trouvé le trésor ultime de la caverne d'Ali Baba, pour ma part, je détournais la tête vers une cabine d'essaillage.
Et là, ce fut l'illumination. Le rideau mal fermé, je pouvais voir quelque peu la silhouette. Souriant, je regardais la personne qui se changeait. Une femme pulpeuse qui plus est. Alors qu'elle changeait de position ou autre, je commençais à me pencher vers l'arrière pour garder une vue optimal.

J'étais tellement inspiré par cette vision que j'en oubliais mon rôle. Si bien que quand elle me demandait mon avis, je lui disais restant dans ma position peu discrète clairement en train de regarder ailleurs.

" Non non, parfait. C'est sublime, cela ne moulerait nullement les cuisses blanches comme la neige de Russie parfaitement formées... Purée... Le bas noir j'hallucine, c'est sublime..."

Limite j'en bavais... Un homme reste un homme non ? Rougissant quelque peu en semblant avoir vu une beauté celeste, je finit par secouer la tête en revenant à la miss.

" Vous disiez ?"





______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: twist of fate Δ with. A L E X;   Mer 9 Oct - 22:38

twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate

Mais quel idiot ;
Quel abruti, quel imbécile ;

Il était inutile de se mentir, il était arrivé plus d'une fois à Freyja d'avoir quelques regards aussi baladeurs que ses mains. Alors on se retourne sous le passage d'un homme au visage plutôt attirant, alors on laisse promener ses yeux sur les corps d'athlètes de certains militaires. Cependant, la demoiselle Koslovitch, elle, ainsi que chaque personne au monde excepté les plus idiots, avait l'intelligence de rester plus ou moins discrets selon la personne. Or, moins discret que ce jeune homme, Freyja en avait rarement vu, et le spectacle qui se déroulait devant ses yeux n'eut pas d'autre effet que de la consterner. Ainsi elle se contenta d'un simple soupir désespéré, bien qu'elle ne sut s'empêcher de réprimer un léger sourire en coin qui trahit son amusement.

Jusqu'à ce que la jeune femme dans la cabine arrange le rideau ;
▬ Je crois qu'elle t'a vu, tu es teeeeeellement discret... Bon. Je vais essayer tout ça. Tu restes là. Ça ne prendra pas longtemps. Ou peut-être que si. Enfin, quoi qu'il en soit tu restes là. Et ne fais rien de déplacé aux jolies filles qui passent, je ne veux pas avoir de problèmes à cause de toi.
Elle profite de ses quelques centimètres de plus que le jeune homme ainsi que des centimètres gagnés grâce à ses talons hauts pour lui ébouriffer les cheveux sans même avoir à se hisser sur la pointe des pieds. Enfant, Freyja complexait toujours énormément sur sa petite taille. Désormais, elle était fière de sa silhouette de guêpe, bien que ce n'était pas réellement pratique pour s'habiller. Ainsi, après quelques recommandations dignes d'une mère s'inquiétant de la santé mentale de son rejeton, elle le quitta sur ces derniers mots qui n'étaient pas des plus sympathiques. Elle ferait vite, très vite. Pour ne pas avoir d'ennuis, pour ne pas le perdre de vue, pour ne pas se perdre elle-même.

Et puis, Freyja ne faisait jamais confiance à personne ;
La méfiance était dans sa nature depuis son plus jeune âge ;

Ainsi donc elle essaya divers habits parmi la pile qu'elle avait sélectionné, mais elle dut se résoudre à en délaisser plusieurs. Trop grande, trop fine, les plus grandes tailles lui allaient en longueur mais elle nageait dedans. Quant aux plus petites, elles étaient trop courtes. Il lui faudrait prendre du poids, ce qui était plutôt compliqué à faire du point de vue de Freyja. Elle n'aimait pas manger. La demoiselle Koslovitch n'aimait ni cuisiner, ni manger, et ne faisait ces activités là que lorsque son jeune frère lui rendait visite. La plupart du temps, elle se contentait d'un maigre en cas. Son cadet le lui reprochait souvent.

Un jour, tu tomberas gravement malade ;
C'était ce qu'il lui rabâchait ;
▬ ...Alex ?
Elle ouvrit le rideau et chercha son porte-bagages, balayant la salle du regard. Vêtue d'un ensemble plutôt simplet, elle espérait tout de même obtenir un minimum de sérieux pour un avis plus ou moins constructif de la part de son esclave du jour.
Revenir en haut Aller en bas
Élèves
Messages : 46
RP postés : 24
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: twist of fate Δ with. A L E X;   Jeu 10 Oct - 11:33

PV : Freyja A. Koslovitch
Shooping of the death !!!





Matter... Voyons, je ne mattais pas, je me contentais d'observer discrétement - à ma façon - une femme qui indirectement voulait un avis sur son sous vêtements. Devait-on m'en vouloir de zapper l'autre protagoniste de l'histoire avec moi ? Visiblement, la belle m'avait grillé en beauté - comme trois quat des clients qui passaient à côté de nous - et finalement, la belle observée fermait mieux son rideau. Vu ou non, pour moi, s'était fin de la pause vision et le retour au cauchemar avec la belle russe. Celle-ci était consciente de mon acte et osait le commenter tient. Souriant, je la laissais dire. Je m'en fichais, capté ou non, ce n'est pas comme si la fille impliquée sortait de la cabine pour m'en foutre une si ? Heureusement, ce n'était pas une supérieur... Imaginez un peu s'il s'agissait de la capitaine Hallsteinssen.. Ou alors, une femme haut gradé surveillée indirectement par son mari. Dieu que ça aurait tourné mal. Moi ? Causer des soucis ? Noooooooooooon pas du tout. La regardant, je vins à répliquer immédiatement.

" Non non, jte suis sans approcher trop près comme ça, tout le monde est content..."


Phrase qui avait passé ses oreilles pour atterrir contre un mur visiblement. Bref, suite à sa décision donc, je l'accompagnais jusqu'aux cabines. Enfin, alors qu'elle entrait, moi je me contentais de rester dans le coin. Diantre que cela était ennuyeux d'attendre. Llimite je l'imaginais balancer ce qui n'allait pas par dessus le plafond de la cabine et le tout, m'atterrir dessus. Hauts, bas, culottes, chaussettes, collants, tout y serait passé. Attendant de manière trop calme à mon goût, je réfléchissais à quoi faire et au final, après un instant, je me décidais à faire un mini tour. Du genre rester au rayon précédent, juste à côté pour pas qu'elle fasse d'histoires. Après tout, étrangement, jusque là, elle avait été cool, mais qui sait si ce n'était pas juste une mise à l'épreuve. Si ça se trouve, elle allait péter un plomb comme Bowser quand il perd contre Mario. J'imagine bien ses cheveux se transformer en vipères telle Gorgone. Manquerait plus que son regard colérique - en supposant qu'il soit terrifiant -change en pierre les gens. Alala... Au bout d'un instant, mon prénom fut prononcé. Immédiatement, je rappliquais tel un gentil chien chien se mettant au garde à vous.

" Oui ?"


La voyant sortie de sa cabine, je pouvais admirer l'ensemble plutôt simplet sur elle. La dessinant comme il faut, bien que les couloirs soient peu plaisantes, pas assez vives pour s'accorder à son caractère, je trouvais le tout... mignon ?

" Hm... C'est un peu fade niveau couleur. Bien qu'après, la taille soit exquise. Cela vous dessine comme il faut sans trop mouler. Un parfait juste équilibre. Juste un peu plus de couleurs vives et je serais moi-même ravis en tant qu'homme. Hm... 15/20 ?"


Mon avis semblait sincère comparé à tout à l'heure où s'était des réponses hasardeuses étant occupé à autre chose. La regardant, je pu voir la pile qui restait encore derrière elle. Bah mon cochon... Cela en fait des affaires. Soupirant intérieurement, je vins alors faire un pouce pour lui dire " pause ". Disparaissant, je ne l'abandonnais pas totalement allant chercher un haut que j'avais vu lors de mon petit tour. Je revins avec en main tout un mini attirail. Un haut noir avec une sorte de ceinture intégrée. Souriant, je la lui tendais joyeusement.

" Cela ne serait-il pas mieux ? Certes, le noir amincis et à ce niveau là, vous n'en avez pas besoin, mais il n'y a que cette couleur... Hm... Mouai, peut-être un peu trop sexy aussi..."






______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: twist of fate Δ with. A L E X;   Jeu 10 Oct - 20:24

twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate

Il n'aimait pas les couleurs ;
Freyja avait toujours détesté devoir choisir les couleurs ;

En réalité, il fallait avouer qu'il était plutôt compliqué, lorsque l'on a des yeux verts émeraude, de choisir la couleur adéquate. Freyja faisait partie des rares personnes ayant des prunelles d'un vert pur, pas un bleu-vert, ni un vert fade banal. Le vert de l'herbe, le vert des feuilles d'arbre, un vrai vert, un peu luisant. Un vert qu'on ne pouvait marier avec du rose ou du violet, par exemple. Pour la plupart des personnes, l'endroit le plus en valeur chez Freyja étaient ces yeux qui auraient pu être unique si son frère cadet ne portait pas exactement les mêmes. C'étaient ce que l'on remarquait le plus facilement de par leur couleur un peu trop voyante à son goût. Ainsi, la demoiselle faisait partie des rares personnes au monde à rêver avoir des yeux noisettes ou marrons sombres. En plus d'être d'une profondeur envoûtante, ils allaient avec n'importe quelle couleur de vêtement.

Elle prit l'habit que le jeune homme avait désigné ;
Après tout, ça ne lui coûterait rien de voir s'il lui allait ;
▬ Je vais l'essayer...
D'habitude, Freyja évitait les vêtements de couleur noire justement à cause du fait qu'ils avaient tendance à amincir. L'aînée Koslovitch étant déjà en sous-poids, elle n'avait pas réellement envie de paraître avoir la carrure maladive d'une jeune femme anorexique. Cependant, il lui était impossible de cacher le fait qu'elle avait un certain faible pour les habits de ce genre et, impudique, ne se privait pas pour en mettre. D'ailleurs, sa tenue vestimentaire était un sujet de reproches plutôt fréquent de la part de ses amies, de son père adoptif, et de son jeune frère. Surtout son jeune frère, qui avait tendance à beaucoup la gronder pour cela. Quant à son père, il se contentait de soupirer lorsqu'il constatait à quel point les jupes de sa fille aînée pouvaient être courtes.

Un soupir qui en disait long ;
Freyja se contentait de l'ignorer royalement ;

Ainsi donc Freyja avait plus ou moins l'habitude de porter des décolletés comme celui-ci, voire parfois pires. Ayant été, à ce niveau là, plutôt bien gâtée par Mère Nature sans non plus avoir obtenu des bouées de sauvetage encombrantes, Freyja n'avait pas de quoi complexer sur ce qui se situait entre ses deux épaules. Elle n'avait rien à cacher et ne se gênait pas pour les mettre en avant. D'ailleurs, si l'on remonte assez loin dans les souvenirs enfouis dans la mémoire de la demoiselle Koslovitch, il est assez simple de constater qu'elle et sa génitrice ont exactement la même silhouette. Cependant, il lui est tout de même impossible de se souvenir du moindre habit que Mme Koslovitch avait l'habitude de porter. Avoir un clone aurait pu se révéler plutôt pratique pour choisir ses habits.

Mais son clone était mort depuis maintenant dix-sept ans ;
Sa mère était morte, elle ne reviendrait pas ;
▬ Alors ?
Elle ouvrit le rideau de la cabine d'essayage et s'avança d'un pas bien moins assuré que celui d'il y a quelques minutes. Cependant, si ça ne lui allait pas, elle pourrait toujours se défendre sur le fait que ce n'était pas elle qui avait choisit.
Revenir en haut Aller en bas
Élèves
Messages : 46
RP postés : 24
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: twist of fate Δ with. A L E X;   Dim 13 Oct - 22:14

PV : Freyja A. Koslovitch
Shooping of the death !!!





Séance shooping. Pour une fois, cela devenait tranquille. En effet, là, nous testions enfin les affaires trouvées. La belle avait donc essayé quelques habits et maintenant, je lui avais amené MON habit. Pas ceux choisis par ses soins, mais par les miens. Souriant, je vins donc à me demander si elle allait oser ou non mettre ce genre d'habit. Certes, il n'était pas le plus osé du monde, mais en soit, cela pouvait être considéré comme tel. J'attendais me disant qu'au final, elle allait bien l'essayer. Après tout, essayer ne veux pas dire acheter. Au pire du pire, elle m'offrirait dix secondes de rêves en me laissant voir sa personne dans un tel habit. Commençant à parier avec mon esprit, je la laissais réfléchir dans son coin.

Finalement, je gagnais. La belle dit qu'elle allait l'essayer. Souriant, je me contentais de la regarder fermer le rideau et je me mis à imaginer. Comment cela aller lui aller hm ? Soupirant, je restais là, tel un pommé de la vie. Quand elle sortit de la cabine d'essayage, finalement, je me mis à sourire doucement. La voyant devant moi, je pu admirer la belle dans toute sa splendeur. Souriant, je lui dit alors dès qu'elle me demandait si cela lui allait bien.

" Bah, outre les couleurs qui manque, bien que là, c'est ma faute... Cela te va plutôt bien. Mince mais pas trop... sexy sans être trop osé... Perso, en soirée, tu ferais tourner la tête à tout les mecs dans un bar. Ainsi que les filles pour celles qui seraient bi ou homo."


Flatteur ? Non, je disais simplement la vérité sans trop charger. Il serait dommage de passer pour ce que je ne suis pas. Me taisant, je la regardais sous toutes ses coutures. La belle était agréablement dessinée dans ce haut plutôt mince. Noir comme les ténèbres, elle était parfaite ainsi. Souriant donc, je vins donc à regarder les autres habits qu'elle aurait pu choisir, mais je n'y trouvais pas mon bonheur.

" Hm ... Une idée pour la suite ? Tu comptes encore faire des essais ou bien... tu m'emménes ailleurs ? "


Quel con... Ce n'était QUE le premier endroit où nous devrions aller. La voyant comme elle était, on allait se farcir TOUT les endroits du coin. Mon après-midi n'était pas finit loin de là. Mais au fond, peut-être est-ce pas si mal. Lui souriant donc en attendant sa réponse si précieuse, je me mis à la regarder dans les yeux au lieu de la dévorer comme un mec en chaleur sur le point de craquer devant une femme friandise.

" ... Tu veux pas faire une pause boisson un peu ?"






______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: twist of fate Δ with. A L E X;   Ven 18 Oct - 17:49

twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate twist of fate

Oh ;
D'après l'élève Damon, cela lui allait plutôt bien ;

Freyja se tourna vers le petit miroir de la cabine d'essayage pour confirmer ou non les dires du jeune homme. A vrais dires, ce n'était pas le vêtement qui lui allait le mieux au monde, mais il ne faisait pas tâche sur elle non plus. En somme, un vêtement qu'on ne remarquerait pas tellement, surtout du point de vue des quelques personnes qui auraient tendance à s'attarder plus sur le décolleté que sur le vêtement en lui même. Au grand bonheur de l'aînée Koslovitch, Alex ne semblait pas faire partie de ce genre de personnes. Du moins, pas avec elle. D'après ses dires, une pause boisson ne semblait pas être de refus, mais Freyja se contenta d'ignorer la proposition pour le moment. Elle était ce genre de femmes ayant tendance à faire la sourde oreille lorsqu'elle n'autorisait pas son interlocuteur à lui adresser la parole. La demoiselle Koslovitch esquissa une petite moue, fit mine de réfléchir, puis retourna à sa cabine pour ajouter l'habit dans le tas.

Il était inutile d'insister pour le moment ;
Freyja est une jeune femme bien capricieuse ;
▬ Je vais à la caisse pour payer tout ça, je reviens...
Un sourire serein fiché sur les lèvres, elle agissait comme si le jeune Damon ne lui avait jamais adressé la parole pour lui parler de boisson. Il ne faut pas brusquer Freyja. De nature dominatrice, elle aimait être aux commandes de tout. De fait, elle jugeait être la seule personne à avoir le droit de proposer une pause. Elle se dirigea vers la caisse où deux jeunes caissières s'affairaient auprès des clients avec une monotonie machinale propre aux automates, puis paya ses articles. La queue avait été longue mais les jeunes femmes -ou plutôt les jeunes filles, celles-ci ayant à peine l'air de dépasser la vingtaine- avaient été plutôt rapides, à la caisse, le geste étant pratiquement toujours le même.

Et c'est avec un grand sourire que la jeune fille lui tendit les habits ;
Et c'est avec un grand sourire que Freyja les tendit à Alex ;

Le premier sac fut donc vite rempli par de nombreux vêtements, en particulier des hauts. Des manches longues, des manches courtes, des cols roulés, des décolletés, des longs, des minis, des débardeurs, et tout un tas d'autres habits qu'elle ne saurait où ranger une fois rentrée dans son petit appartement. Freyja avait l'habitude d'acheter de nouveaux vêtements et de donner les plus vieux, même en bon état, ou ceux dont elle ne voulait plus. Cependant, la plupart se retrouvaient enfermés dans des cartons chez son père adoptif. Le pauvre Junior commençait à avoir l'habitude que la jeune femme se serve de son ancienne chambre comme garde-robe. Il en avait vu de toutes les couleurs avec les enfants Koslovitch. Chaque fois, Freyja constatait avec tristesse que la chambre où elle dormait enfant, chez son père adoptif, était restée telle quelle.

Junior ne s'était jamais remit du départ de son aînée ;
Après tout, il aurait été bien trop soudain pour n'importe quel père ;
▬ Tu as soif ? Tu veux peut-être manger quelque chose, aussi ? Je veux bien t'accorder une pause, on ira voir les autres salles après. T'as pas froid ? T'es toujours vivant ? Tu t'ennuies pas trop ? Tiens, prends ça, ça doit pas être trop lourd, encore.
Elle lui tapota la joue comme on le ferait à un gamin de douze ans. Après tout, il était sous sa responsabilité et il était en son devoir de s'occuper de ses cadets lorsqu'elle les empruntait pour faire ses courses. Il lui fallait le rendre en bon état, il était plutôt recommandé de prendre soin des futurs petits militaires. Cependant, Freyja avait toujours eu un mal fou à assimiler le moindre sens des responsabilités.  
Revenir en haut Aller en bas
Élèves
Messages : 46
RP postés : 24
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: twist of fate Δ with. A L E X;   Dim 27 Oct - 14:03

PV : Freyja A. Koslovitch
Shooping of the death !!!





Shooping sexy, la belle avait essayé ce que je lui avais proposé et dieu que ça lui allait bien. Souriant en démontrant un léger intérêt comparé à tout à l'heure, je me demandais bien si elle allait accepter ma pause. Après tout, elle pourrait très bien devenir une véritable tyran et me laisser aucun répit tant désiré. La belle se contentait de.. M'ignorer ? Sentant une légère colère monter en moi, alors qu'elle me disait aller à la caisse, je me contentais de respirer profondément sans quoi j'allais craquer. Être ignorer est LA chose que je n'aime pas dans ce foutu monde.

La laissant aller donc, je me retenais de crier ou être désagréable. La miss n'apprécierais pas que je commence à devenir un gosse capricieux et chieur. Je me devais de faire un foutu effort aujourd'hui et seulement aujourd'hui. Demain, je pourrais redevenir moi-même avec une dette en moi dans mon esprit. Finissant par la rejoindre après un petit temps, voilà que les femmes ici présentes se mirent à faire des passes. La commerçantes donnait les habits à Freyja et celle-ci me les donnaient. Ainsi donc, JE me retrouvais là, avec un jolis colis dans les mains. Heureusement, ce n'est pas un sac de patates ou de riz comme on donnait aux esclaves. Mais c'est similaire en fin de compte.
C'est là que la miss commençait à me poser mille et une questions idiotes. Sur le coup, j'étais martelé avec ces questions. Assommé, je me contentais de grogner quand elle me tapotait la joue. Elle me prenait pour qui là ? Un sale gosse de douze balais ? Non mais oh... La fusillant du regard, je lui répondais séchement démontrant une certaine colère enfantine.

" Je suis toujours vivant, ça se voit non ? Tes sacs sont au dessus du sol, supportés par mes mains... Pour ce qui est de l'ennui, disons que je me sent comme un chat au milieu d'une pièce remplit de chiens... Puis pour ce qui est du reste... OUI j'ai faim, OUI j'ai soif et OUI je voudrais une pause."


Dieu que ça fait du bien de gueuler. Mon visage était devenu un poil rouge de colère tant je m'énerve vite. Rebaissant le ton, je la regardais regardant autour de nous. Un petit lieu où boire et manger se trouvait là. Je lui fit donc signe apportant ses trouvailles avec nous.

" Je pourrais boire un tonneau de n'importe quoi tant j'ai soif et je pourrais bouffer un éléphant tant j'ai faim... Mine de rien, ça creuse de devoir te suivre. Sans vouloir être macho.. Toutes les filles sont comme ça ? Ou tu es un cas unique ?"


Bien entendu, je ne voulais pas la blesser. Je parlais juste normalement, sous l'effet de l'emmerdement maximum et du fait que je sois esclave de cette fille.. Dieu que ça m'énervais. Moi qui me disais toujours " ni pute, ni soumise "... Bravo.






______________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: twist of fate Δ with. A L E X;   

Revenir en haut Aller en bas
 

twist of fate Δ with. A L E X;

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Twist of Fate [Compte PNJ] - Présentation, explications
» ◈ twist of fate
» Lieutenant Page vs Twist of Fate Adverse.
» TWIST ♥
» A twist of fate [FLASHBACK] - Klaus, Elijah & Hayley

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Experimental Project - 0 :: Archive :: Archives du forum :: Archives V5 (EP-1 & EP-2) :: RP :: EP-1-