AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 J'étais formidable, elle était fort minable -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

MessageSujet: J'étais formidable, elle était fort minable -   Dim 15 Sep - 11:35

Ce qui pouvait être surprenant quand on connaissait bien Akito, c'était qu'il n'avait pas vraiment sa vie d'avant Yaruki. Il y avait bien sûr l'âge qui avait changé la donne, mais pas seulement. Avec sa fille qu'il avait à sa charge, c'était beaucoup moins évident de voir d'autres hommes, de les ramener à la maison -parce qu'il était hors de question pour Svetlana de dormir seule- ou d'expliquer à la petite pourquoi des messieurs venaient, puis repartaient comme si de rien était. C'était réellement compliqué pour Akito d'avoir une vie à côté depuis qu'il était séparé de Yaruki. Avant cela, il ne s'était jamais réellement posé la question, puisque son lit était toujours rempli de la bonne personne, en toute légitimité. Et pourtant, il avait bien envie d'avoir une vie à côté de sa fille, de l'école de sa fille, des activités de sa fille... L'idée de n'être qu'un père l'effrayait énormément. Il était encore assez jeune pour profiter et même s'il ne savait pas encore trop comment s'y prendre, il comptait beaucoup s'amuser comme avant... Avec quelques petites contraintes en plus.

Ce soir là, Svetlana avait été invitée par une de ses copines à l'école maternelle. En réalité, il avait fallut plus d'une heure à la mère de cette dernière pour convaincre le papa -un peu poule sur les bords- de laisser sa fille dormir chez quelqu'un d'autre. Ce fut quand la femme lui indiqua qu'il pourrait avoir une soirée pour lui qu'il changea d'avis, s'assurant tout de même d'avoir de quoi appeler sa fille à n'importe quel moment et que le contraire puisse se faire sans problème.

Il était donc seul, ce soir là et avait répondu à l'invitation d'un gars avec qui il parlait depuis quelques semaines. Bon, le mec se montra assez lourd, assez insistant aussi et Akito eut vite fait de lui faire comprendre qu'il n'avait envie de rien, avec ses gentils mots à lui. L'autre insista tout de même. Trop d'ailleurs. Il se prit un coup de l'infirmier, qui chercha à partir ensuite. Partir du restaurant où il se trouvait. Mais l'entrée était bondée et il fallait faire vite. L'infirmier s'assit donc à une table, au hasard, prenant le menu pour se cacher derrière. La table n'était pas libre, évidemment.

« Faites comme si de rien n'était, s'il vous plait ! » Il avait l'air fin à se cacher derrière son menu, mais des emmerdes, il n'en voulait pas ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Lun 16 Sep - 0:43

Ce soir, elle n'avait pas envie de faire la cuisine. Elle n'avait pas envie d'être encore seule sur la table du salon, elle n'avait pas envie de parler à Jake ou à Heko. Encore une soirée où son portable restait silencieux, où Annie était encore sur Ep-2 et où elle n'avait pas spécialement envie de voir ses collègues.

Alors elle avait décidé que, pour une fois, elle irait au restaurant. Toute seule.  Ca n'allait pas être la plus grosse soirée de sa vie, mais elle s'en fichait un peu. Elle avait été installée à une table à deux couverts, lui rappelant un peu plus la solitude qu'elle éprouvait depuis son départ. Pas un appel, pas un message. Pas même un pigeon voyageur ou un truc du genre. L'Irlandaise soupira en se plongeant dans le menu.

Elle ne savait pas trop quoi choisir. Elle hésitait. La viande avait l'air pas mal, mais le saumon devait être un régal, péché du matin. Elle avait déjà commandé sa boisson : une simple limonade.

Alors qu'elle étudiait attentivement chaque ingrédient composant les plats qu'elle désirait, elle fut surprise par l'arrivée de quelqu'un à sa table. Dans un élan d'espoir, elle leva les yeux avec un sourire qui retomba bien vite. Tu deviens folle, ma fille, ça n'arrivera jamais. Elle fixait alors l'homme qui se cachait derrière le menu. Elle ne le connaissait pas, ou peut-être l'avait-elle déjà croisé une fois, mais elle ne lui avait jamais parlé. Il semblait fuir quelque chose, ou quelqu'un. L'Irlandaise se retourna pour tenter d'apercevoir le responsable de cette partie de cache-cache.

Eh bien, on dirait que cette femme est très entreprenante, peut-être un peu trop pour vous....

Elle attrapa son verre d'une main, sans lâcher son menu et but une gorgée avant de reporter son regard émeuraude sur l'inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Mer 18 Sep - 18:18

Il était rare qu'Akito arrive à passer inaperçu dans un lieu public. Déjà, il avait la sale manie de parler fort et aussi celle de se plaindre dès que quelque chose n'était pas à sa convenance. Là, le contraire se produisait. Akito devait se faire discret et ne pas se faire remarquer. C'était lui qui priait -presque- pour ne pas faire de scandale. Pour une fois. Ah ! Quand le chat se retrouve à la place de la souris.

Et bien évidemment, la femme qu'il venait de déranger ne resta pas muette. Akito ne répondit pas de suite, attendant que l'homme en question s'en aille. Il allait le chercher dehors et c'était tant mieux. L'infirmier resta derrière son menu, puisqu'il pouvait encore revenir d'un coup.

« Une femme ?! Et puis quoi encore ? C'est le mec qui vient de sortir que je fuis. J'ai la tronche de sortir avec des fe-.. » Il se retint tout de même de vexer celle qui était pour beaucoup dans sa couverture. « ..Des femmes ? »

Par contre, il n'allait pas cacher son gout prononcé pour les autres hommes. Il en avait toujours été très fier et ça n'avait jamais été à lui de s'adapter à ceux qui ne comprenaient pas ou n'acceptaient pas. C'était sa manière de voir les choses et il s'y tenait comme un drogué à sa dose de cocaïne.

« Miura Akito au fait et vraiment si grâce à vous je lui échappe, je vous invite.. eheheh » Il rit légèrement, puisque Ep n'avait pas réellement de système monétaire. Mais c'était bien ce que l'on disait dans le reste du monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Jeu 19 Sep - 5:46

Oh. Il n'était pas du côté hétérosexuel. Gabrielle ne l'avait pas remarqué. A vrai dire, cela lui importait même très peu. Chacun avait le droit de faire ce qu'il voulait de son corps, du moment qu'il était heureux avec la personne.

Excusez-moi alors, je ne savais pas.

Elle se retourna à nouveau, suivant le regard de l'inconnu pour voir l'homme en question. Elle finit par reporter son regard sur l'homme qui se présentait sous le nom de Miura Akito.

Enchantée, Miura Akito. Gabrielle Cooper.

Elle fronça les sourcils. Il essayait de faire de l'humour ou bien essayait-il de se jouer d'elle ? Elle ne savait pas vraiment. Tout le monde sur le projet savait qu'il n'y avait pas d'argent ici. Cette formule était inappropriée.

Si grâce à moi, vous lui échappez, vous restez manger avec moi plutôt. Et n'essayez pas de m'avoir, je le connais, et maintenant que je vous connais aussi, il sera facile de le faire revenir à vous.

Elle ne l'avait pas vu, elle ne l'avait même probablement jamais vu de sa vie, mais ça, l'autre ne le savait pas. Pour dire la vérité, elle n'avait pas très envie de manger seule ce soir, même si elle y était obligée tous les jours depuis presque une semaine. Peut-être en avait-elle assez. Une mauvaise passe.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Jeu 19 Sep - 17:27

« Pas de soucis ! J'étais venu ici pour manger alors autant le faire quand même. J'aurai juste rien à mater pendant le repas.. »

Qu'il lança sincèrement tout en se relevant dans son siège pour s'asseoir correctement. Akito n'allait pas se retenir d'être ce qu'il était complètement. Il avait déjà tant du mal à le faire dans les vie de tous les jours...

Maintenant, il allait pouvoir regarder le menu un peu plus attentivement, parce qu'effectivement, il n'y avait pas de raison de regarder sa compagne de table. C'était une femelle, une rousse en plus. Akito se dit rapidement qu'elle devait avoir une odeur spéciale comme les roux avaient. C'était ce qu'il pensait en tout cas. Et si l'autre revenait, il pourrait toujours inventer n'importe quel excuse, comme quoi elle était la mère de sa fille, comme quoi il était en rendez-vous galant avec elle... Enfin, il n'espérait pas tellement que cela se produise.

« Vous v'nez souvent manger seule ici sinon ? J'sais pas, je préfère me faire un bol de riz et un steak rapide chez moi quand c'est comme ça.... » Et tout le monde n'avait pas sa manière de vivre, mais ça, Akito l'oubliait bien vite. « Baaaaaah, y'a que des trucs pas normaux... C'est quoi ça une tortilla ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Ven 20 Sep - 6:04

Je comprends parfaitement votre malheur.

Gabrielle n'avait pas pu faire autrement que répliquer. Après tout, c'était la stricte vérité. Elle n'avait rien à "mater" avec cet homme qui de toute façon aimait les autres hommes. Et quand bien même il aimerait les femmes, il n'était pas son genre du tout.

Elle prit une nouvelle gorgée de son verre de limonade qu'elle faillit recracher alors que Miura ouvrait de nouveau la bouche. Il lui rappelait qu'elle était seule ce soir et qu'elle attendait désespéremment un signe qu'elle n'aurait pas. Il fallait qu'elle garde son sang-froid et c'était ce qu'elle faisait.

Non, c'est une des premières fois. Je n'avais pas envie de cuisiner pour moi seule.

Elle leva le regard de son menu pour observer le jeune homme et tenter un peu de le scanner, de le connaître. Mais c'était difficile, il était quand même particulier.

Au contraire, ce menu est des plus basiques... Une tortilla est une sorte de crêpe au maïs avec de la viande et des légumes. C'est mexicain. Dis-moi ce que vous aimez manger et je vous dis ce qui correspond au pire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Sam 21 Sep - 20:44

Alors comme ça, c'était l'une des premières fois. Akito leva son sourcil droit, il n'en était pas si sur. Enfin, il se retint d'une remarque. Il ne manquerait plus que la femme se lève pour aller chercher le gars qu'il fuyait. A la place, il préféra lever sa main pour appeler un serveur et lui commander rapidement un mojito. Il écouta ensuite les conseils de la femme avec qui il allait partager un repas. Pas tellement fan de passer du temps avec des femelles l'infirmier.

« J'aime bien la viande, le poisson, le fromage j'peux pas le voir et sinon j'aime bien quand c'est bien relevé ! »

Ca allait, il n'était pas trop difficile encore. Il en profita pour regarder tout de même son menu, au cas où il pouvait trouver quelque chose qui lui correspondrait tout seul. Mais à chaque fois, il peinait encore à lire les noms des plats. C'était plus facile de manger des plats de son pays plutôt que de s'adapter aux autres...

« J'peux vous appeler Cooper ? Je suis pas trop pour appeler les gens par leur nom de famille... Appelez moi Akito !... Ou maître, ça me va aussi. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Sam 21 Sep - 21:49

De la viande, du poisson et des épices. Surtout pas de fromage. La rouquine réfléchit longuement tout en regardant la liste des plats proposés. Il y avait beaucoup de choix. Mais son attention se porta sur un plat qui pourrait peut-être faire l'affaire.

Je vous propose une paella. C'est espagnol avec du poulet et du poisson. Du riz et c'est assez épicé si vous leur demandez, cela vous convient ?

Nouvelle gorgée de limonade. Gorgée qu'elle faillit recracher au visage de son compagnon de la soirée. Cooper ? Il pensait qu'elle s'appelait Cooper. Et il disait s'appeler Akito, mais il avait dit qu'il s'appelait Miura.

Vous demanderez à votre prochaine conquête de vous appeler ainsi si vous le souhaitez. Mais votre prénom n'est pas Miura ? Vous m'avez dit vous appeler MIURA Akito... Et mon prénom, c'est Gabrielle, et non Cooper.

De toute évidence, les cultures européenne et japonaise étaient assez éloignées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Sam 21 Sep - 22:09

« De la paella ? J'crois que j'en ai déjà mangé un jour. C'était pas mal. Et du riz, ça me convient, je connais et je suis sûr de manger au moins quelque chose dans le plat. »

Il tenta tout de même de retrouver l'intitulé du plat dans le menu, pour vérifier si Cooper n'avait pas menti. Première règle : Ne jamais faire confiance aux femelles. Surtout aux femelles. Elles étaient si fourbes et Akito avait parfois cette faible paranoïa de croire qu'elles existaient pour l'emmerder tout au long de sa vie. Il n'avait pas envie de se retrouver avec un plat rempli de fromage et de devoir le jeter à la tête de celle qui lui aurait joué ce mauvais tour. Enfin, le dernier point pouvait être amusant.

« Bah, si c'est mauvais ça sera de votre faute. » Ou alors il pouvait bien se démerder tout seul aussi... Ensuite, la remarque sur le prénom et le nom l'intrigua, si bien qu'il resta quelques instants à la regarder, sans bouger d'un iota, le menu dans les mains. Son cerveau mit une dizaine de secondes avant de comprendre ce qu'il se passait. « Ah mais ouais ! Vous les gaijins vous dites votre prénom en premier... Fait chier, Cooper c'était assez simple à dire...  »

Le mojito arriva et Akito ne manqua pas de regarder le jeune et mignon serveur partir. Il avait la vue bien dégagé sur ses jolies petites fesses. Il prit ensuite son cocktail et le but d'un trait. Soif ? Un peu, et il avait une bonne descente... à force.

« Boooooon. » Son verra claqua légèrement sur la table, il l'avait reposé sans douceur. « J'peux savoir pourquoi vous êtes seule maintenant, Gabi-el »  Ah ! La difficulté de la prononciation des nouveaux mots ! Même s'il s'en sortait en anglais, Akito avait toujours un accent assez prononcé. Et s'il posait la question, c'était par simple curiosité, l'infirmier aimait savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Sam 21 Sep - 22:29

Gabrielle appela alors le serveur et commanda les repas. Elle lança un regard à Akito avant de lever les yeux au ciel. Tant de méfiance pour un simple plat, c'était un peu exagéré.

Et si vous tombez malade, vous m'enverrez la note du médecin.

Elle se mit à sourire de nouveau. Les médecins, c'était comme les restaurants, il n'y avait pas de frais, tout était gratuit.

Finalement, tout était une question d'ordre pour les prénoms et les noms. Ainsi, il s'appelait Akito et il n'était pas très content qu'elle s'appelle Gabrielle.

Elle suivit le regard du jeune homme pour savoir ce qu'il observait avec tant d'attention. Un fessier. L'Irlandaise soupira avant de regarder ailleurs. La question d'Akito la fit grimacer.

Vous êtes plutôt curieux, Akito. Et mon prénom, c'est Gabrielle. GA-BRRRI-ELLE.

Elle hésitait à lui répondre. Elle hésitait à l'envoyer chier ou à esquiver la question. Mais elle avait aussi envie d'en parler.

Je suis seule parce qu'on est sur un projet militaire et que beaucoup ont des missions... Vous avez beaucoup de partenaires différents ?

Il avait posé une question, c'était son tour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Dim 22 Sep - 11:35

« Pas la peine de me prendre pour un demeuré hein. » Il la regardé d'un air un peu consterné. D'accord, il n'était pas très fort en prononciation, mais ce n'était pas pour ça qu'il avait 50 de QI.

Il soupira, s'appuyant contre son dossier maintenant qu'il n'avait plus de quoi s'occuper les mains. En plus, il ne pouvait pas fumer à l'intérieur du restaurant et cette règle débile l'emmerdait bien. Il était encore trop tôt pour qu'il puisse sortir quelques minutes s'intoxiquer, sans risquer de tomber sur l'autre abruti qu'il avait réussi à fuir.

« Mariée à un militaire en mission pendant que vous vous occupez des enfants ? Comme c'est passionnant... » Pour lui, elle ne pouvait même pas l'étonner. C'était encore une de ces ménagères qui trouvaient la journée palpitante quand la nouvelle saison de sa série commençait à la télévision l'après midi.. Ou qui trouvait sa vie tellement rocambolesque quand elle arrivait à tomber sur un nouveau produit nettoyant qui fonctionnait vraiment bien. Le truc de base en somme. « C'est parce que je matte que forcément je suis un débauché ? » Parce qu'évidemment, si lui était rempli de préjugés, il n'aimait pas du tout qu'on en porte à son égard. « J'ai surtout une fille. Alors c'est plus trop à l'ordre du jour, maintenant. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Dim 22 Sep - 14:49

Depuis quand articuler son prénom pour le faire comprendre par un étranger était le prendre pour un demeuré ? Gabrielle ne savait pas et ne chercha même pas à répondre. Mais s'il se trompait à nouveau sur son prénom, elle jouerait aussi à l'étrangère.

Bravo. Dans tout ce que vous venez de dire, il n'y a absolument rien de juste. Vous n'êtes pas vraiment doué pour la déduction.

Pas mariée, ne s'occupe pas d'enfants. Il y avait des jours où elle avait envie de dire la vérité, juste pour voir la réaction des gens. Mais c'était risqué, elle le savait et c'était pour cela qu'elle ne tentait rien. De toute façon, il y avait peu de chances qu'on la prenne au sérieux pour le moment.

Non, plus parce qu'un homme vous a cherché pendant 5 min dans ce restaurant tandis que vous vous cachiez derrière en menu à ma table.

Soudain, l'étonnement le plus total. Elle écarquilla les yeux comme si elle venait de voir un fantôme et détailla Akito de haut en bas. Une fille ? Il avait une fille. C'était ce qu'il venait de dire alors elle ne pouvait avoir rêvé.

Comment vous...

Elle n'arrivait pas à finir sa phrase, mais la suite était évidente. Oui, la question pouvait paraître idiote, mais en même temps, des restes des cours de biologie qu'elle avait, un homosexuel pouvait difficilement faire un enfant avec son partenaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Dim 22 Sep - 15:15

Alors comme ça, il s'était trompé. C'était peut être vrai, mais Akito gardait dans un coin de sa tête la possibilité que la rouquine puisse lui mentir juste parce qu'elle venait d'être percée à jour en moins de cinq minutes et que ça l'avait vexée. C'était bien un truc de femelles tiens. Il préféra ne rien dire, son idée, il se l'était faite tout seul depuis le début.

« Un homme chiant et collant. Si j'avais si peu de moral, je serai pas là à vous parler, mais dans son lit, à n'en avoir rien à foutre des conséquences. » Et ça sentait la nostalgie, tout ça, du temps où il pouvait se permettre d'agir de la sorte, de partir dans le pire des cas, de cogner un mec qui se rendait chez lui un peu trop fréquemment. A l'époque, il n'y avait pas une petite frimousse derrière la porte.« Adoptée. Pas de père, une mère morte en couche et un ex-compagnon qui voulait fonder une famille... Et finalement, la famille c'est elle et moi. Pathétique et un peu comique quand même. »

Il la considérait comme sa fille, même s'il était clair qu'elle ne l'était pas. Ca se voyait tout de suite, la gamine n'avait rien d'asiatique avec ses yeux bleus non bridés. L'infirmier fouilla dans sa poche de veste, pour en sortir une photo. Elle devait dater d'un peu plus d'un an, pour les trois ans de Svetlana. Alors bien entendu, Yaruki était présent. Akito n'avait pas arraché la partie de la photo où il était présent, il n'avait même pas barré ou hachuré le visage. Rien, elle était intacte. Il la tendit à Gabrielle.

« Inutile de faire les présentations je suppose. Et ouais, j'étais blond à l'époque et c'était moche, je sais ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Dim 22 Sep - 15:27

La rouquine grimaça. Ce style de vie, un peu trop libertin, n'était pas vraiment son truc. Voire même pas du tout. Elle, elle était plus à penser qu'on avait qu'une âme soeur, peut-être deux et qu'on pouvait rester avec pour le reste de sa vie. Elle ne voyait pas l'intérêt de passer sa vie avec plusieurs partenaires.

Elle comprenait un peu mieux maintenant qu'il expliquait. Une petite fille adoptée pour des raisons tout à fait légitimes. Elle ne put s'empêcher de sourire doucement.

Je ne trouve pas cela pathétique. Vous auriez très bien pu donner la petite à quelqu'un d'autre après votre rupture, mais vous l'avez gardée. Je trouve ça mignon.

Au final, elle n'était pas mieux avec Annie. Elle prit la photo qu'Akito lui tendit et la regarda avec attention, la petite était toute mignonne. Elle ne préféra pas faire de commentaire sur la couleur de cheveux d'Akito, bien qu'elle était assez d'accord avec ce dernier.

Elle est tout bonnement adorable. Quel est son prénom ? Elle a quel âge maintenant ?

La curiosité de Gabrielle. Elle ne savait pas si ça servirait à quelque chose, mais elle sortit de sa poche sa plus récente photo avec sa fille. C'était la veille du départ d'Annie pour Ep-2. Elle n'avait pas de photo avec Simon et ses deux enfants, ce dernier étant dans son ultime mission depuis son huitième mois de grossesse.

On est pas si différents que ça finalement, vous et moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Dim 22 Sep - 16:05

« La donner ? A qui ? C'est pas une marchandise ? C'est ma fille. Je vois pas l'intérêt de l'abandonner parce qu'il est parti. J'comprends pas votre logique... C'est pas logique ça ! »

Ou alors, elle disait ça parce qu'elle considérait que les homosexuels n'avaient pas de réelles raisons d'élever des enfants. Il fallait toujours qu'on remette en cause sa parentalité, que ça soit à cause de son physique différent ou bien parce qu'il avait choisi un mode de vie un peu différent du modèle de base. Akito trouvait qu'il n'avait pas à se justifier en tant que père, qu'il l'était tout autant que n'importe quel autre, même si sa fille n'avait pas le même sang que lui. Ce n'était que du sang, des traces d'ADN. Rien de bien glorieux. C'était bien lui qui restait éveillé la nuit quand elle faisait des cauchemars et bien lui qui lui avait appris à compter sur ses doigts.

Il tenta de se calmer. Parce qu'après tout, il n'était pas là pour se prendre la tête avec une personne de plus qui n'avait pas l'esprit assez ouvert. Il en avait marre de tenter de s'adapter, c'était aux autres de le faire.

« Elle a un prénom moche. D'origine russe, alors je l'appelle presque jamais comme ça. Pour moi, c'est Haruna et ça signifie qu'elle est aussi belle que le printemps. »

Il n'aimait vraiment pas l'autre prénom. Svetlana avait fini par le comprendre aussi et d'elle même, elle préférait qu'on l'appelle Haruna. Sans doute pour faire plaisir à son papa. Et ça avait été la source de tant de disputes avec Yaruki.

L'échange de photos se fit et Akito put se calmer en regardant la fille de Gabrielle, plus âgée que la sienne. Il y voyait presque la sienne dans quelques années et curieusement, ça lui faisait peur. Peur de la voir grandir trop vite.

« Seuls à manger avec un inconnu, et une fille qui n'est pas présente ce soir. Effectivement, j'aime pas l'avouer mais on se ressemble. » Parce qu'elle reste une femelle, après tout. « La votre vient de commencer sa formation... Ca fait quel effet ? C'est pas trop compliqué à gérer ? J'me vois encore changer les couches d'Haruna...Alors me dire qu'elle portera bientôt cet uniforme... C'est... » Les yeux plongés dans la photo de la fillette, qui semble si fière. « J'ai pas envie. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Dim 22 Sep - 16:34

Sujet sensible touché. Je répète, sujet sensible touché. Gabrielle leva les mains devant elle pour prouver son innocence.

Vous auriez pu ne pas vouloir de l'enfant, comme c'est votre ex-compagnon qui voulait une famille. Ou alors il aurait pu la prendre avec lui. Je ne suis pas dans votre vie, je ne sais pas ce que vous avez vécu.

Un prénom moche qu'il ne dit même pas. Peut-être ne savait-il pas le prononcer, un peu comme il n'avait pas su prononcer Gabrielle. Mais Haruna était plutôt jolie. La signification aussi. C'était quand même un truc de japonais d'avoir des prénoms avec telle importance sur la signification.

Haruna est trop mignonne.

Elle se répétait, mais c'était vrai. Enfin Akito se mit d'accord avec elle. Seul à parler à un inconnu de leur situation. Le coeur de Gabrielle se serra un peu. Elle aurait aimé être accompagnée ce soir. Mais c'était impossible, pour l'instant. Elle vida son verre quand le Japonais lui posa des questions sur l'entrée d'Annie en formation. La rouquine soupira longuement.

Je ne vais pas vous mentir. J'ai eu beaucoup de mal à accepter qu'Annie parte en formation. J'ai même hésité à demander son retrait. J'avais déjà perdu beaucoup dans l'attaque d'Ep-0 et j'avais... j'ai toujours peur que ça recommence. Mais elle a l'air épanouie et je pense que son père aurait voulu qu'elle fasse quand même cette formation... Ces militaires nés sur le projet... Elle est en deuxième année maintenant. J'accepte un peu plus, mais j'ai quand même peur pour elle, et c'est normal. Vous avez fait quelle formation ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Lun 23 Sep - 15:39

A la justification de la rouquine, Akito parvint à retrouver son sang froid. C'était sans doute la faim qui le rendait grognon... Non, il était naturellement du genre à s'emporter pour un rien. Et puis, il put écouter la réponse de Gabrielle pour avoir le temps de sentir la pression retomber. Il l'écouta attentivement, parce qu'il était concerné aussi, même si ce n'était pas encore pour maintenant. Lui se voyait déjà convaincre sa fille de suivre une formation plus calme. Jamais il ne la laisserait partir pour être au front, ou un poste dangereux. C'était inconcevable.

« J'étais à l'attaque sur EP-0. Franchement, j'aurai aimé ne pas y être. Pas parce que c'était dangereux, mais parce qu'ils ont osé bombarder une ile remplie de gosses. Je comprends toujours pas aujourd'hui. Sincèrement, je suis pas le mec le plus gentil et compatissant du monde, mais je pense pas que j'aurai pu accepter si Haruna s'était blessée pendant cette attaque. C'est juste impossible à croire, alors pour l'avoir vécu. »

Akito ne parlait pas souvent de cette période là. Elle l'avait vraiment touché. Même s'il était évident qu'il n'en parlait pas, encore moins depuis que Yaruki n'était plus là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Mar 24 Sep - 5:51

Le regard de Gabrielle s'assombrit quand elle entendit parler de l'attaque d'Ep-0. Elle avait quitté petit à petit son sourire et ses yeux étaient remplis de tristesse. Akito avait été sur place. Il avait vu l'île se faire bombarder. Il avait vu les enfants mourir. Peut-être avait-il vu Dylan. Elle ne voulait pas trop y penser mais c'était impossible plus il en parler.

Tant et si bien qu'elle se surprit à frapper son poing sur la table à la fin du discours. Surprise par son propre geste, elle revint à elle, reportant brusquement son regard sur le Japonais.

Je... suis désolée... C'est juste que... j'ai perdu mon fils dans cette attaque et que je ne sais même pas pourquoi il a... été tué.

Par chance, le serveur venait d'apparaître avec les plats, permettant à Gabrielle de sortir de cette discussion.

Parfait ! Bon appétit à vous, Akito ! En espérant que mon choix vous plaise.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Sam 28 Sep - 19:52

Akito leva les sourcils. Les deux, parce que la réaction l'avait surpris. Il comprenait que ça puisse également la révolter, mais de là à taper du poing sur la table. Surtout que cette attaque datée de plusieurs années maintenant, ça ne s'était pas passé hier.

Mais quand elle parla de son fils, le japonais repris un air plus normal. C'était pour ça. Il avait peut être un peu trop parlé sans penser une seconde qu'elle puisse être concerné de la sorte. En même temps, Akito n'était pas le genre à s'en vouloir quand il n'était pas responsable. Et là, il ne l'était pas. Ce n'était pas de sa faute si son fils était mort et pas de la sienne non plus s'il n'était pas au courant. Il avait juste eu un mauvais timing et se sentait un peu con, si bien qu'il ne rajouta rien.

Heureusement, les plats, eux, avaient un bon timing. Akito regarda son assiette pleine de couleurs et de choses différentes. Il prit sa fourchette -Il avait l'habitude de manger avec maintenant- et tria un peu pour voir les différents éléments. Bouger la nourriture ne faisait que développer les bonnes odeurs. Ca donnait envie en tout cas.

« Itadakimasu ! » Ca par contre, il ne voulait pas en perdre l'habitude. « C'est comme ça qu'on le dit dans mon pays d'origine, faites pas gaffe. »

Il savait bien que cette manière de souhaiter un bon appétit n'était pas très connue. Mais lui s'en fichait, il pouvait manger maintenant. Il commença par gouter le riz, qu'il trouva fort bien assaisonné, avant de prendre un peu de tout.

« Putain c'est bon votre truc là ! C'est quoi déjà ? De la Pakita ? Faudra me dire comment en faire, j'suis sûr qu'Haruna va adorer ! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Ven 4 Oct - 0:29

Gabrielle fronça les sourcils. Elle n'avait jamais parlé japonais de sa vie. Elle avait connu une Japonaise pendant sa formation, mais c'était il y a bien longtemps, et la Nippone n'aimait pas trop parler sa propre langue. Alors elle tenta, parce que c'était toujours gentil de tenter.

Taikaitimasou !

Elle ne parlait que deux langues, aucune asiatique. En plus, la prononciation était très difficile pour elle. Mais elle avait essayé.

Elle planta sa fourchette dans son poisson pour en défaire quelques morceaux. Ils fumaient, l'odeur était appétissante. Elle souffla dessus avant de les glisser dans sa bouffe. Vraiment très bien fait. Elle savourait lorsqu'un mot des plus agréables vint perturber son repas. Apparemment, Akito semblait apprécier son choix. La rouquine sourit.

Ne vous l'avais-je pas dit ? C'est de la paella. PA-E-LLA. Si vous voulez, je pourrai vous apprendre à en faire. Je ne suis pas Espagnole mais je connais la recette, c'est assez simple.

Gabrielle le cordon bleu entrait en action, tout en dégustant son plat. Il faudrait qu'elle le refasse aussi un jour à la maison. Annie allait encore râler à cause des légumes mais peut-être qu'elle changerait d'avis en y goûtant. Quant à lui... Ca ne lui fera pas de mal un peu de poisson.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Sam 5 Oct - 17:20

Depuis qu'il était père, Akito s'était toujours promis de ne pas se mêler aux autres femelles et aux autres familles avec des enfants. C'était surtout les bonnes femmes qui le dérangeait. Bien entendu, il n'avait pas toujours été seul pour élever Svetlana et Yaruki avait toujours eu un caractère beaucoup plus sociable. Mais l'infirmier lui, ne s'était pas aucun ami avec des enfants. En réalité, il ne côtoyait pas beaucoup les autres. Par choix et aussi parce que son caractère en freinait plus d'un. Il le savait, mais pour lui, il n'avait pas à changer pour les autres. Surtout pas pour parler des premiers pas, des dents qui poussent et du premier pipi dans le pot... Il n'en avait pas vraiment besoin non.

Mais maintenant qu'il était seul avec sa fille, la présence de quelqu'un commençait à lui manquer et sans même s'en rendre compte, son caractère s'était adoucit. Il était certain qu'il n'aurait pas accepté que la petite aille dormir chez sa meilleure copine à la maternelle si Yaruki avait été toujours présent, par exemple. Par contre, il ne pourrait toujours pas s'entendre avec une idiote de femelle. Akito restait Akito.

« Ahah ! vous moquez pas trop, votre I-ta-da-ki-ma-su était pas mal non plus dans le genre ! » Il fit exprès d'insister sur chaque syllabe comme elle l'avait fait. Au moins, elle avait de l'humour et du répondant. « Ouais... Je sais pas trop, on est pas tellement du genre à se mêler aux autres avec Svetlana. On aime bien notre vie à deux et nos habitudes. » Il prenait sa fille en excuse, puisqu'il était évident que c'était lui qui était le plus inquiet par ce type de changement. Et surtout par le fait de s'ouvrir aux autres. Un peu.

Akito continuait de manger tout en parlant, le plat était bon, parce qu'il n'était jamais le même à chaque bouchée. A chaque fois, la composition n'était pas la même dans la fourchette. Peut être que Svetlana aurait du mal avec toutes ces saveurs qu'elle ne connaissait pas forcément. Enfin, peut être qu'elle avait déjà goûté ce plat à la cantine de l'école.

A la moitié de son plat, il s'arrêta et posa sa fourchette.

« Ca vous dérange si j'appelle la mère chez qui ma fille est ? J'aimerai bien savoir ce qu'elle fait. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Lun 7 Oct - 4:17

Gabrielle piqua de nouveau dans son saumon, un sourcil arqué. Elle ne comprenait pas vraiment la raison invoquée par Akito. Elle prit de le temps de finir sa bouche avant de lui répondre.

Vous savez, je ne compte pas venir vous faire la cuisine tous les soirs. Vous pouvez même passer chez moi une seule fois, je vous montre et c'est tout. Je ne cherche pas à rentrer dans votre vie ou quoi que ce soit. Ou sinon, je vous fais une vidéo de moi en train de préparer la paella et vous pourrez me suivre depuis un écran !

Après tout, si c'était sa présence de femme lui faisait peur mais qu'il voulait quand même tenter de cuisiner, il y avait toujours des solutions. Elle continua son plat tout en le regardant de temps en temps. Il avait vraiment l'air d'apprécier ce qu'elle avait choisi et elle était assez fière.

Bien sûr, allez-y !

En bonne mère qui se respectait, elle comprenait facilement ce qu'Akito pouvait ressentir. Même si elle s'était souvent persuadée qu'Annie allait bien ou que Dylan s'amusait, elle avait toujours peur qu'il se passe quelque chose et qu'elle soit la dernière au courant.

Elle resta donc seule le temps du coup de téléphone d'Akito. Sans pouvoir se contrôler, elle laissa échapper un soupir. La prochaine fois, elle amèrerait un de ses collègues, tant pis pour les apparences.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Mer 9 Oct - 17:03

Akito était trop pressé pour répondre à Gabrielle, il se leva donc et alla à l'entrée du restaurant pour pouvoir appeler sa fille. Ou du moins la mère chez qui elle était. Mais il demanderait à avoir sa fille, c'était certain.

Il resta une petite dizaine de minutes, parce que sa fille avait eu envie de raconter ce qu'elle avait fait avec sa copine, ce qu'elle avait mangé et pourquoi elle portait le pyjama licorne de son amie parce que son papa avait oublié de mettre le sien. Mais elle était bien contente parce que celui de Victoria était plus beau que le sien et que les paillettes lui feraient certainement faire de très beaux rêves.

Akito revint ensuite, son plat n'était pas terminé mais il ne devait plus être très chaud. Ca ne le dérangeait pas plus que ça.

« Ma fille a voulu me décrire le pyjama prêté par sa copine. Un truc avec des licornes. Je lui prends jamais des trucs trop filles. Ca fait de moi un mauvais père ? »

Il avait complètement oublié la conversation d'avant. Mais là, il se remettait en question. Sa fille, d'ordinaire si peu démonstrative, avait semblé si heureuse avec son pyjama qui shinait de partout. L'infirmier avait la gorge nouée. C'était la première fois qu'il pensait ne pas être à la hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Jeu 10 Oct - 18:46

La rouquine avait presque fini son assiette lorsqu'Akito revint à table. A son visage, quelque chose le tracassait. Mais elle ne dit rien, elle préférait que ça soit le jeune homme qui fasse le premier pas. Après tout, c'était son histoire et il ne servait à rien de le forcer.

Finalement, il parla. Un pyjama. Des trucs de filles. Gabrielle sourit, amusée. Simon lui avait déjà parlé de ses craintes de mauvais père. Ca arrivait souvent, il paraissait. Elle en avait eu la preuve par deux fois, encore plus avec Annie.

Non, vous n'êtes pas un mauvais père. Vous êtes normal. Mais peut-être, je pense, il faudrait commencer à la laisser choisir un peu ce qu'elle veut. Restez dans la limite du raisonnable, mais un pyjama avec des licornes, c'est normal pour une petite fille de son âge.

Elle mit sa dernière fourchette dans sa bouche et posa les couverts sur le même côté de l'assiette avant de prendre sa serviette et s'essuyer le coin des lèvres.

Mais ne vous en faites pas, la plupart des pères ne savent pas trop comment réagir avec leur fille. Ca vient avec le temps.

Elle se voulait rassurante. Il n'y avait pas besoin d'avoir fait de la psychologie pour voir qu'il était affecté. Comme Simon l'avait été à une époque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Sam 19 Oct - 10:03

Quelle idée d'avoir oublié de mettre son pyjama aussi ! Akito n'arrêtez pas d'y penser, le regard un peu dans le vide. Cette histoire lui avait complètement coupé l’appétit. Déjà que le plat ne devait plus être très chaud. Il écouta tout de même Gabrielle, tout en restant à moitié dans ses pensées. En réalité, il notait dans sa tête ce qu'il devrait acheter à sa fille pour combler ses manques. Et comme d'habitude, il exagérait. Pour lui, il venait de commettre une grave erreur.

« J'avais pas envie qu'elle devienne un de ces femelles insupportable qui chialent dès qu'un ongle se casse. Mais je crois que j'ai vu trop loin. C'était mon ancien compagnon qui me tempérait la dessus. »

C'était certain que Yaruki, lui, n'était pas misogyne comme pouvait l'être l'infirmier. C'était plus facile pour l'autre Japonais de ne pas dramatiser l'achat d'une dinette rose par exemple. Mais maintenant qu'il n'était plus là, Akito faisait comme il pensait que ça puisse être le mieux pour sa fille, même si ce n'était pas toujours le cas. C'était depuis le départ de Yaruki qu'elle était devenue plus timide et plus réservée. Pour Akito c'était surtout parce qu'elle se sentait triste de ne plus voir son second papa, mais peut être que son comportement y était pour quelque chose. Il n'avait jamais pris la peine de ne pas dénigrer Yaruki devant la petite par exemple. Il faisait mal certainement, mais n'en était même pas conscient.

« Ca venait plus facilement avant. La femelle du couple était encore plaisante... » Il choisit d'en rire, en lachant quelques ricanements. C'était bien plus simple pour lui de réagir de cette manière plutôt que de prendre la réalité de plein fouet. « ah et ouais. J'peux paraître assez cru avec les femmes. C'est juste que 90% d'entre elles sont insupportable. Vous êtes pas mal cool vous pour une femelle. »

C'était un compliment ! Certes un peu difficile à comprendre quand on ne connaissait pas Akito, mais Yaruki aurait certainement avalé de travers s'il avait été présent.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: J'étais formidable, elle était fort minable -   Aujourd'hui à 12:07

Revenir en haut Aller en bas
 

J'étais formidable, elle était fort minable -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tu étais formidable, j'étais fort Minable [Pv Sienna]
» Tu étais formidable, j'étais fort minable - Cersei & Elyas
» Ariel - Tu étais formidable, j'étais fort minable, nous étions formidables...
» Elle était si belle, la poupée... Amaryllis pour vous servir !
» Tu es formidable et je suis fort minable || Anna & Raf

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Experimental Project - 0 :: Archive :: Archives du forum :: Archives V5 (EP-1 & EP-2) :: RP :: EP-1-