AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Élèves
Messages : 408
RP postés : 242
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Jeu 12 Sep - 15:57

Abel, de retour d'entraînement, angoissait. Beaucoup. Rien d'anormal pourtant à déclarer dans la journée. Pas de réprimande, pas de grosse gaffe, pas mort d'homme, rien. Rien si ce n'était la petite discussion qu'il avait eu avec Téa le matin-même.
Si le jeune homme avait daigné garder une certaine longueur de cheveux ces dernières années, c'était bien pour les beaux yeux de sa douce qui le menaçait chaque fois qu'il osait aborder l'idée de quitter ses allures de princesse ; ce dont, tout de même, il avait marre. Et enfin résolu à ne plus se laisser dominer par la créature extraterrestre qui lui servait de petite amie, l'apprenti soldat l'avait dit : « Aujourd'hui, je fais tomber la tignasse ».

Sauf que, voilà, avec Téa, rien ne se passe jamais comme prévu et après quelques effrayantes dissuasions et hématomes, Abel avait accepté de ne pas se rendre chez le coiffeur mais de laisser la pilote d'hélicoptère s'armer des ciseaux et le faire elle-même. Grave erreur et impardonnable moment de faiblesse.

— Abel, tu es un imbécile.

Il aimait bien se le répéter. Se rappeler son statut. Sait-on jamais qu'il commence à imaginer le contraire. Immobile sur le pas de la porte de sa chambre, il hésitait à entrer. Un peu de courage, il pose la main sur la clenche, ouvre, et ...

______________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 37
RP postés : 29
Expérience sur EP : 6 ans

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Jeu 12 Sep - 18:48

Téa, de retour dans sa chambre, s’affolait. Beaucoup. Elle qui avait l’habitude de garder sa chambre parfaitement rangée et propre venait de retourner la moitié de ses tiroirs à la recherche d’un maudit objet dont elle ne se souvenait plus l’emplacement. Et Abel qui arrivait dans quelques minutes… Ca n’allait pas du tout.

Pour rajouter à son malheur, elle revenait d’entraînement, elle n’avait pas eu le temps de se changer. Se coiffer, n’en parlons pas, cette tignasse qui avait beaucoup trop poussé depuis qu’elle avait arrêté de les couper ne lui causait que des problèmes. Se maquiller… Ah mais non, tout allait bien, elle ne se maquillait pas. Et puis de toute façon, ce n’était qu’Abel, hein, il avait vu pire.  

Si l’arrivée imminente de son petit ami l’angoissait, ce n’était pas parce que là, à l’instant, elle se trouvait dans l’incapacité de l’éblouir à son arrivée par son potentiel de sexytude, mais plutôt parce qu’ils avaient pris aujourd’hui une grande (et horrible) décision et qu’elle n’était pas prête.

La première chose qu’Abel vit en ouvrant la porte fut donc une jeune femme aux cheveux verts explosés, rouge de colère, et hurlant sans se soucier des voisins :

« Je retrouve pas ces fichus ciseaux de bordel de mes…RAAAAAAAAAAAH ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 408
RP postés : 242
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Jeu 12 Sep - 19:00

... et réceptionne une tornade en pleine figure. Si certes Abel était depuis ces longues années habitué à l'hyperactivité de Téa (et en deuil de son célibat, accessoirement), la voir, juste la voir, le fatiguait toujours autant. En l'occurrence, débarquer dans cette chambre au désordre le plus complet le désespérait. Il soupira et haussa les épaules.

- T'es pas obligée de gueuler, tu vas pas les retrouver plus vite comme ça.

Le jeune homme se fraya un chemin fastidieux dans le champ de bataille, véritable carnage matériel, et rejoignit sa chère et tendre (tout est relatif) petite amie. La pensée lui vint que, pour une fois, ses cheveux étaient mieux organisés que son espace vital. Et ce n'était pas peu dire.
L'apprenti soldat lâcha une pichenette sur le front de la femelle qu'il prenait à malin plaisir à surplomber.

- Je suis sûr que t'as laissé ça sous ton lit. Va chercher.

A dire vrai, il n'en avait aucune idée, mais la planque semblait assez invraisemblable pour convenir, étrangement.

______________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 37
RP postés : 29
Expérience sur EP : 6 ans

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Jeu 12 Sep - 20:04

- T'es pas obligée de gueuler, tu vas pas les retrouver plus vite comme ça.

Téa fit volte-face à la voix d’Abel, qu’elle n’avait pas entendu rentrer. Il la fixait avec son air las de la vie, comme d’habitude.

« Ouais mais là, j’en ai besoin, et puis d’abord, c’est de ta faute tout ça » répliqua t-elle, de pure mauvaise foi.

Bah oui, qui avait voulu couper ses cheveux au juste ? Si ça ne tenait qu’à elle, elle n’aurait rien coupé du tout. Les cheveux d’Abel, c’était sacré. C’était sa petite princesse Raiponce à elle. Elle aurait continué à passer des heures à admirer sa magnifique chevelure, à rêver d’en faire un élevage dans un champ au pays de Disney ou de lui collectionner des mèches de cheveux pour en tenir un journal de bord secret… Maintenant, il allait briser ses rêves, ce vil.

Il la calma d’un coup de pichenette sur le front. Ce geste était devenu une tradition chez eux. Téa ne comptait plus le nombre de fois où Abel lui avait fait ses pichenettes, depuis cinq ans qu’ils se connaissaient. Et à chaque fois, elle portait automatiquement sa main sur son front, pour râler.

« Pff, j’ai déjà cherché sous le lit… »

Mais au moins, elle ne hurlait plus, c’était déjà ça. Elle faisait juste la tronche.

« Oh attends ! »

Une idée venait d’émerger dans son esprit. Elle venait de se rappeler quand elle avait utilisé ses ciseaux pour la dernière fois. C’était logique, elle aussi avait coupé ses cheveux récemment, seulement les pointes, histoire de les entretenir, mine de rien. Elle bondit jusqu’à son armoire en trois pas, et en extirpa ses serviettes de bain. Elle les secoua toutes, jusqu’à ce qu’un objet métallique tinte en tombant sur le sol.

« Ah bah vous étiez là, bande de vilaines ! » pesta t-elle en les ramassant.

Elle les pointa ensuite à quelques centimètres du menton d’Abel, d’un geste accusateur.

« Tu vois, c’est un signe du destin, elles se sont cachées parce qu’elles voulaient pas te couper les cheveux. C’est un avertissement. Tu vas perturber l’équilibre de la vie extraterrestre si tu fais ça ! »

Non, elle divaguait à peine... Elle profitait surtout du fait qu’Abel croit aux monstres verts. C’était son dernier argument, sa dernière tentative de faire changer son copain d’avis avant de sombrer dans le désespoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 408
RP postés : 242
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Jeu 12 Sep - 20:12

Abel haussa un sourcil contemplatif tout en observant sa belle recevoir un éclair de génie, ô miracle. Quelques serviettes dépliées plus tard, l'objet de toutes les convoitises se manifesta et effleura les inexistants poils de son menton (Abel portait mal la barbe). Il repoussa l'arme de mort de la mai et leva les yeux au ciel, comprenant très bien le sous-entendu caché derrière ces suppliques.

- Je vais pas garder les cheveux longs toute ma vie. J'ai passé l'âge de faire l'ado rebelle, merci bien. Même pour tes beaux yeux.

Qu'elle papillonne la biche, il ne céderait pas. Abel était bien décidé à devenir un homme, un vrai, chose déjà en grande progression. Restait à se débarrasser du rideau derrière lequel il se cachait. Et histoire d'être sûr que madame la pilote ne vienne pas hésiter plus longtemps, il lui déroba les ciseaux, coupa une mèche au hasard et les lui rendit.

- Voilà, t'as plus qu'à couper le reste pour rattraper le coup.

Le jeune homme marcha sur les cheveux teins échoués sur le sol et alla s'asseoir sur le lit de sa petite amie. Une petite tape sur sa cuisse signifia clairement « hop hop hop, au boulot alien ».

______________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 37
RP postés : 29
Expérience sur EP : 6 ans

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Jeu 12 Sep - 20:57

Gnagnagna, passé l’âge, même pas pour tes beaux yeux et blabla… Non mais quel égoïste. Elle faisait bien des efforts pour lui plaire, non ? Il croyait quoi, qu’elle laissait pousser ses cheveux pour le plaisir de passer cinq heures à les laver ? Bon, la vraie –et inavouée- raison, c’était qu’elle avait envie de concurrencer Abel sur ce domaine, et de lui prouver qu’elle pouvait le battre, parce que c’était elle la fille, non mais. C’était elle qui était sensée avoir de beaux cheveux. Mais s’il coupait tout, son objectif capillaire n’avait plus de raison de vivre, elle serait victorieuse par forfait ! C’était de la triche.

« T’es méchant. Et égoïste. Et… pas drôle. »

Non, elle n’avait pas mieux en réserve que de faire la gamine boudeuse. C’était son dernier recours après « jolie fille qui use des charmes pour obtenir ce qu’elle veut » puis « on va user de la force alors, connard », qu’elle avait déjà essayés le matin-même.

Alors comme ça, Monsieur se souciait de grandir. C’était un argument qui faisait mouche chez la demoiselle, même si elle refusait de l’avouer. Mine de rien, ils avaient dépassé la vingtaine tous les deux, et ils s’étaient déjà un peu assagis. Tout était relatif, ceci dit.

Abel profita de ce moment d’inattention pour lui piquer la paire de ciseaux et se couper une mèche sans prévenir, d’une façon totalement déloyale qui scotcha Téa sur place.

- Voilà, t'as plus qu'à couper le reste pour rattraper le coup.

Mais il se fichait d’elle ? Sur le coup, Téa hésita entre se remettre à hurler et aller chercher de la super glue en urgence pour lui recoller sa mèche en pleurnichant. Elle chassa vite cette dernière idée absurde de sa tête.

*Non, non Téa, toi aussi, grandis un peu*

Une grande inspiration plus tard, et elle affichait une expression presque impassible sur son visage. D’un pas nonchalant, elle alla s’agenouiller sur son matelas juste derrière le sniper puis commença à séparer ses mèches en soupirant. Elles lui arrivaient jusqu’à la taille, dire qu’elle s’apprêtait à massacrer tout ça…

« Par contre, je te préviens, je n’ai aucune expérience dans ce domaine… » lança t-elle, sur un ton léger.

Avec un peu de chance, il prendrait peur et reviendrait sur sa décision ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 408
RP postés : 242
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Ven 13 Sep - 16:23

Abel masqua de sa main un sourire amusé face à la réaction de sa chère et tendre. Son expression vendait du rêve. Très honnêtement, il n'avait jamais vraiment compris sa passion pour ses cheveux, si ce n'était pour son plaisir personnel de le surnommer « princesse ». En quoi était-ce si dramatique, qu'il s'en débarrasse ? L'alien avait une sorte de fétichisme bizarre auquel il ne se faisait pas malgré les années.

- Vue ta tête, oui, je me doute que t'as pas d'expérience. C'était mesquin, mais cherché. Et légèrement mérité, aussi. T'as proposé de le faire, t'assume. Dis-toi que si tu te rates, je meurs.

Une motivation comme une autre. On ne demanderait pas au soldat de faire preuve de beaucoup de recherche dans ses idées. Il essuya un bâillement et fit craquer ses poignets. L'entraînement l'avait fatigué. Qu'elle se dépêche donc de lui offrir une nouvelle tête, avant qu'il ne regrette amèrement de l'avoir laissée retrouver ses ciseaux.
Dans sa générosité, il l'aida toutefois à dégrossir en coupant le plus gros de la longueur, offrant une chevelure on ne peut plus inégale qui restait clairement à retailler.

- Tu feras un tapis avec, ça décorera.

Blague pas drôle du jour, faite.

______________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 37
RP postés : 29
Expérience sur EP : 6 ans

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Ven 13 Sep - 16:50

Téa flanqua une claque sur l’arrière de la tête d’Abel à sa moquerie. Elle lui en foutrait de son expérience, il allait voir. Ses cheveux étaient très bien. Juste un peu pas coiffés parfois, rien de dramatique, non ?

« Non, si je rate, JE meurs, OKAY ? Donc tu te tais et tu restes tranquille. Je vais te faire une coupe du tonnerre de la mort, et c’est un minimum pour rattraper tes conneries. »

Elle faisait aussi bien référence à sa décision suicidaire qu’à sa façon de couper ses mèches par surprise comme un bourrin. D’ailleurs il lui reprit les ciseaux des mains pour lui refaire le même coup, ce qui l’exaspéra profondément.

« Maaaaais t’arrêtes, oui ? Touche plus, je te dis ! »

Quel gamin intenable. On aurait dit elle.

- Tu feras un tapis avec, ça décorera.

Elle s’arrêta dans ses gestes, le temps d’apprécier sa blague pourrie, avant de ricaner nerveusement et de reprendre sa coupe.

« Non mais ça va pas ? Je vais pas m’essuyer les pieds sur tes cheveux quand même, c’est un sacrilège… P’tain on dirait que j’ai plus de respect pour tes cheveux que toi, c’est abusé ! »

Dans son cas, il fallait plus parler de vénération que de respect, mais peu importait. Elle se pencha vers son oreille pour lui suggérer d’une voix malicieuse :

« En fait, je vais plutôt les garder et je t’en ferai une perruque pour le prochain carnaval. Comme ça tu pourras te déguiser en princesse ! »

Il pourrait se raser la tête intégralement, Abel resterait toujours sa petite princesse à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 408
RP postés : 242
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Ven 13 Sep - 18:05

Abel leva les yeux au ciel. C'est qu'elle avait le don de se décharger de toute responsabilité et de mettre l'intégralité de ses erreurs à dos. Gamine. Il lui arrivait encore souvent de se demander ce qu'il faisait avec elle, pourquoi il l'aimait, ce qui l'attirait chez cette impertinente petite femme de poigne. Pas très féminine, ni vraiment délicate, relativement chiante, et pourtant sa présence était un vent de fraîcheur. Dure vie que la sienne. Son cerveau n'était pas assez compétent pour analyser sa situation d'homme en couple.

- En même temps, je vois pas l'intérêt de respecter des cheveux. C'est pas comme s'ils allaient se mettre à pleurer. Je sais pas comment ça se passe aux pays des hommes verts, mais chez nous le coiffeur c'est pas un tueur.

Il était d'importance primordiale de rappeler régulièrement à Téa sa condition de femme venue de l'espace. Si elle oubliait la place qui était sienne, ce serait le début de la fin. Et il aimait trop cette vieille blague dépassée pour l'abandonner. C'était le premier surnom qui lui avait donné, tout de même. Un peu comme elle et ses délires de princesse.
Abel laissa la coiffeuse par intérim s'occuper de ses cheveux, se retenant à grandes peines de retourner la tête pour vérifier où en était le massacre. Pour s'aider dans cet effort de concentration, il mordilla sa lèvre inférieur.

- T'as dépassé l'âge de fêter carnaval, grogna-t-il pour toute réponse à sa provocation.

______________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 37
RP postés : 29
Expérience sur EP : 6 ans

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Dim 15 Sep - 13:39

Téa fit une moue dédaigneuse à la réplique du sniper. Elle ne respectait pas des cheveux, elle respectait SES cheveux. Nuance. Mais elle rentra dans son jeu, parce qu’après tout, ce délire vieux de quatre ans l’amusait encore :

« Au pays des hommes verts, on ne coupe pas ses cheveux quand ils sont beaux, c’est un sacrilège. T’as de la chance de pas y habiter, sinon on t’aurait déjà castré pour ça, ce qui ne m’aurait pas trop arrangée, je t’avoue. »

Quoique, il aurait enfin réalisé une transformation complète en princesse comme ça, mais il y avait deux ou trois choses utiles chez lui qu’il valait mieux ne pas sacrifier.

« Y a pas d’âge pour s’amuser, mon chou, cesse donc de vouloir grandir, c’est pas drôle la vie d’adulte » ajouta t-elle d’un ton condescendant.

C’est pas comme si elle était plus jeune que lui et se permettait de lui donner des leçons... Téa avait un peu plus de mal avec le fait de quitter sa jeunesse et devenir plus mature. Si elle avait tout de même fait quelques progrès, elle était encore loin du compte. Elle soupira, et reprit sur un ton un peu sérieux, pour une fois :

« Tu trouves pas que le temps passe trop vite ? J’arrive pas à me faire à l’idée qu’on sera bientôt de vrais soldats. »

Bien sûr, elle avait hâte de pouvoir commencer des « vraies » missions, mais en même temps, elle aimait être dans la position de celle qui apprenait et progressait. Et puis, elle pouvait encore se tromper, recommencer. L’école finie, tout deviendrait beaucoup plus grave et concret, c’était assez effrayant d’y penser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 408
RP postés : 242
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Dim 15 Sep - 14:13

Abel grogna. Ce n'était pas qu'il voulait grandir mais que, justement, il était grand. Il fallait bien se faire à l'idée que, maintenant, il était adulte et devait donc se comporter un minimum comme tel. Être d'une débilité flagrante avec Téa était une chose, elle était sa petite amie et il était important de se détendre. Néanmoins, en dehors, les choses avaient beaucoup changé. Abel n'était plus la petite princesse râleuse qui envoyait bouler le monde entier.

Un coup de ciseaux, puis un autre, encore un ... Le jeune homme sentait sa tête s'allégeait de ce poids qu'il se traînait depuis pas mal d'années. Songeur, il méditait sur la question de Téa tout en se grattant la joue.

- Hum ... Je sais pas de trop. C'est sûr que de se dire que ça fait huit ans que je suis ici, c'est pas rien ... mais d'un autre, je suis plutôt content. Au final, tu vois, je suis plus en colère contre mes parents. Ils avaient raison, je suis persuadé d'avoir une bien meilleure vie ici que j'en aurais eu en restant chez moi. Il marqua une pause, profita qu'elle lâche ses cheveux pour se retourner et lui faire face. Ici j'ai fais de bonnes rencontres et je sais que je peux être utile. Alors oui, le temps passe vite, mais je prends pas ça pour un mal.

Il passa une mèche de Téa derrière son oreille et effleura furtivement son visage au passage. Cette petite conversation lui rappelait étrangement l'attaque d'EP-0, maintenant bien loin. De tout ce qu'ils avaient pu vivre ici, cet événement restait l'un des plus marquant. Il fallait avouer que celui-ci avait amorcé son changement, sa remise en question.

______________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 37
RP postés : 29
Expérience sur EP : 6 ans

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Dim 15 Sep - 15:11

La pilote laissa Abel trouver ses mots, tandis qu’elle continuait de se débarrasser ses longues mèches. A un moment, elle marqua une pause. Tout était coupé à peu près régulièrement, légèrement en-dessous de sa nuque, à présent. Elle le voyait bien avec un léger dégradé, sans toucher à sa frange déjà présente. Ce fut le moment qu’Abel choisit pour se tourner vers elle, et ce fut là qu’elle put admirer son travail pas tout à fait fini. Finalement… il n’était pas mal du tout ainsi.

Téa retint son souffle lorsqu’il dégagea quelques unes de ses mèches. Les gestes tendres d’Abel lui faisaient toujours un petit effet chatouilleux, même après autant d’années. Il fallait avouer qu’ils passaient plus de temps à se chamailler qu’à se faire des câlins, même si c’était étrangement indispensable à leur couple.

Elle, elle n’en voulait pas aux parents d’Abel. C’était très égoïste comme façon de penser, mais sans leur décision, elle n’aurait jamais connu le sniper et son petit cœur amoureux s’affolait à cette éventualité. Mais c’était quelque chose qu’elle gardait pour elle, et qu’elle n’avouerait que sous la torture, bien sûr.

« Tu peux en vouloir à tes parents par fierté mais au final, d’après ce que tu dis… Ils ont fait un bon choix, même si leurs motivations étaient mauvaises. Moi je ne regrette pas non plus, en tout cas. »

Finalement, ça lui avait à moitié échappé. Elle fit en sorte de retourner le visage d’Abel, officiellement pour reprendre sa coupe de cheveux, officieusement, pour qu’il ne s’attarde pas trop sur l’expression de son visage.

« Mais t’as pas un peu peur, quand même ? Je veux dire, maintenant, tout va devenir plus… réel. »

Réel comme l’avait été l’attaque sur EP-0 qu’ils s’étaient pris de plein fouet, alors qu’ils étaient encore des gosses qui ne savaient pas quoi faire de leur vie. Téa avait peut être grandi mais elle ignorait si elle avait la maturité nécessaire pour affronter de nouveau ce genre d’évènement sans faiblir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 408
RP postés : 242
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Dim 15 Sep - 15:33

Abel laissa la pilote achever son travail, occupé de toute façon à réfléchir sur ses paroles. Oui, tout allait devenir beaucoup plus réel, mais n'était-ce pas ce à quoi on les préparait depuis tout ce temps ? Le projet ne les accueillait pas uniquement par charité. Il était de leur devoir, en finalité, de rendre service. Et cela nécessitait de se jeter à l'eau un jour ou l'autre.

- Bien sûr que si, c'est un peu effrayant ... mais dans le fond on a pas le choix, alors il faut faire avec. On est formés pour ça. C'est pas comme si on savait faire grand-chose d'autre.

Le jeune homme eut un rire gêné. Non, vraiment, ils étaient entraînés à être soldats, pas ... pas à un métier normal, comme tout le monde. Bien évidemment certains soldats abandonnaient leurs fonctions à un moment, pour leur vie de famille, ou l'incapacité de continuer ... Mais c'était loin d'être son cas. Il lui restait une dernière année pour se préparer, et il comptait bien le faire correctement.
Profitant que Téa achève son travail sur sa tignasse, Abel se releva et s'étira, préférant chasser cette conversation décidément un peu déprimante. Il la boucla par ces quelques mots :

- Si tu veux mon avis, te prends pas trop la tête, t'as encore du temps. Je passe avant toi, sois contente d'avoir un cobaye pour te raconter ses mésaventures. Puis avec un sourire mutin. De toute façon tu resteras toujours celle qui me blessera le plus.

La violente Téa lui avait donné assez de coups durant leur quatre ans de relation pour toute une vie. Aucun ennemi ne la surpasserait jamais dans le domaine.
Bien décidé à voir sa nouvelle tête, Abel alla se poster devant le miroir et observa la coupe sous toutes les coutures, d'abord sceptique, puis finalement satisfait, et donna son avis :

- Pas mal, t'as géré. Ça change, ça fait du bien.

Et ce malgré l'amour immodéré de sa chère et tendre pour sa chevelure.

______________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 37
RP postés : 29
Expérience sur EP : 6 ans

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Dim 15 Sep - 16:21

Téa hocha la tête à la réponse d’Abel. C’était bien vrai, ils ne savaient rien faire d’autre. Oh, ils pouvaient toujours gonfler leur CV avec leurs petits boulots par-ci par-là, ils en avaient tous fait. Téa se souvenait encore des quelques mois de loyaux services au bar ZeroHour, avant qu’elle ne décide de se consacrer uniquement à sa formation de militaire. De toute façon, avec le système de points qui leur servait de monnaie virtuelle, elle n’avait plus tellement l’obligation de se chercher un job à mi-temps. Elle ne se voyait de toute façon rien faire d’autre que de piloter un hélicoptère. Tout le reste serait secondaire.

Elle donna son dernier coup de ciseau et laissa Abel s’échapper d’entre ses mains. Curieuse de voir son travail de plus près elle aussi, elle le suivit en sautillant et en rétorquant avec le même sourire narquois :

« Ravie de savoir que je suis l’élue de tes hématomes. T’as intérêt à ne laisser aucune autre fille lever la main sur toi, sinon je m’occuperai de son cas ! »

Parce qu’elle pouvait être extrêmement jalouse quand elle le voulait. Elle en voyait parfois, des filles qui minaudaient comme des poules en chaleur quand Abel passait près d’elles. Il était beau mais il était surtout à elle, et Téa s’arrangeait toujours pour bien le leur faire comprendre.

Elle appuya ses bras et sa tête sur l’épaule d’Abel –c’est qu’il était plus grand qu’elle, ce goujat- en observant avec lui son travail capillaire.

« Oui, je suis plutôt fière de moi ! Je regrette presque pas d’avoir coupé, finalement. T'es plutôt sexy comme ça » ajouta t-elle en lui donnant une petite tape aux fesses.

Ou comment faire changer Téa d’avis en moins de quinze minutes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 408
RP postés : 242
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Dim 15 Sep - 16:36

Le jeune soldat leva les yeux au ciel, non sans un sourire malgré tout alors qu'il ébouriffait la tignasse déjà décoiffée de Téa. Comme s'il avait besoin d'elle pour le protéger. C'était un grand garçon, ce n'était pas des fillettes qui allaient l'effrayer tout de même. Il avait connu tellement pire. Sa rencontre avec mademoiselle l'extraterrestre, notamment.
Grognant à sa légère tape et sa remarque, Abel lui emprisonna la main et songea que, décidément, il était bien difficile de suivre ses états d'esprit.

- Laisse mes fesses tranquilles veux-tu. Le harcèlement sexuel est puni par la loi.

Loi qui n'allait certainement pas arrêter sa douce aux yeux bioniques. Somme toute, depuis le départ, elle n'était que vile harceleuse venue le hanter jusque dans son sommeil, jusqu'à ce qu'il abdique. Une sorte de lavage de cerveau lent et douloureux.
Abel retira les quelques cheveux qui traînaient encore sur sa chemise de gestes secs, salissant sans honte aucune le plancher de sa petite amie, puis passa son bras sur ses épaules. C'est qu'elle était utile quand elle le voulait. Observant leur reflet dans le miroir, un petit détail finit par le frapper.

- Toi t'as pas coupé depuis un moment d'ailleurs, non ? T'attends de ressembler à une sorcière ?

Toujours dans la délicatesse.

______________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 37
RP postés : 29
Expérience sur EP : 6 ans

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Dim 15 Sep - 17:07

Téa lâcha un petit rire quand Abel l’accusa d’harcèlement sexuel, tandis qu’elle remettait sa main dans un endroit moins problématique, en l’occurrence, la hanche de son petit ami. Ce n’était pas faux, elle n’avait cessé de le harceler (sexuellement ou non) depuis qu’ils se connaissaient, mais c’était devenu sa façon de lui exprimer toute son affection. Un peu dérangée, certes.

« Quoi, tu vas me dénoncer ? Fais pas comme si tu détestais ça, ça ferait longtemps que je serais derrière les barreaux, sinon »

Ils s’observèrent mutuellement quelques secondes dans le miroir, et Téa commençait à se dire que leur différence de longueur de cheveux était à présent flagrante quand Abel la devança :

- Toi t'as pas coupé depuis un moment d'ailleurs, non ? T'attends de ressembler à une sorcière ?

Elle lui donna un coup de poing boudeur dans l’estomac, puis rétorqua :

« Je coupe que les pointes, moi, monsieur. J’ai envie d’essayer les cheveux longs, c’est un travail de longue haleine. »

Soudain un doute la prit et elle demanda, suspicieuse :

« Pourquoi, tu me préférais avec les cheveux courts ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 408
RP postés : 242
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Dim 15 Sep - 18:27

Elle, les cheveux longs ? C'était une première, tiens. Certes sa petite amie savait se montrer très féminine, mais elle gardait, à ses yeux, quelques tendances garçon manqué. Ses indomptables cheveux courts en faisaient partie. Forcément, remarquer qu'elle se mettait à jouer les filles modèles faisait un choc. Presque autant que si elle se mettait à se maquiller, comme ça, sans prévenir.
Néanmoins sensible à ses doutes, il la rassura en lui tirant gentiment l'oreille, l'air impérial.

- Temps que tu te mets pas à devenir n'importe quoi tu fais ce que tu veux. Non aux camions volés ! De toute façon je suis sûr que tu finiras par couper parce que t'en aura marre.

Si elle s'énervait sur une pair de ciseaux introuvables, qu'est-ce que ça donnerait avec une chevelure de reine à dompter tous les matins ? Pas sûr qu'elle tienne bien longtemps. L'occasion de lui lancer un petit défi. Sourire en coin, Abel était pratiquement certain qu'elle prendrait le pari. Têtue et fière, sa bien-aimé. Un peu comme lui, en finalité.

Abandonnant le miroir qui n'avait plus rien à leur murmurer de flatteur, Abel alla poser son fessier tant apprécié sur la chaise de mademoiselle, prenant ses aises. Adossé au bureau, il voulut machinalement s'amuser avec une mèche mais fut bien contraint de se rendre compte que ce n'était plus possible. Pour combler le vide de ses doigts, il attrapa un stylo et une feuille et commença à griffonner. Le tout sans demander la moindre autorisation.

- Tu veux qu'on sorte quelque part le week-end prochain ? lança-t-il par dessus son épaule. C'est ton anniversaire dans un mois, t'as le droit d'être exigeante.

Trop gentil Abel, avec sa petite amie. C'était bien parce que c'était elle.

______________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 37
RP postés : 29
Expérience sur EP : 6 ans

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Dim 15 Sep - 20:35

C’est qu’il lui lançait un défi, en plus. Or qui disait Téa, disait défi. Elle était incapable d’y résister, elle s’exclama donc aussitôt :

« Je relève ! Je resterai au moins un an avec les cheveux longs, tu vas voir. Je dépasserai même ton ancienne longueur. »

Comme c’était étrange de parler « d’ancienne longueur » alors qu’elle était encore là dix minutes plus tôt. Mais Téa ne se laissa pas envahir par la nostalgie, pas maintenant. Il fallait profiter du nouvel Abel plus « viril » même si l’idée en soi la faisait plutôt rire. Elle s’était toujours vantée d’être l’homme du couple.

Puisqu’il prenait ses aises, Téa décida d’en faire de même et d’enfiler une tenue plus confortable. Eh oui, avec cette histoire de ciseaux perdus, elle n’avait pas eu le temps de se changer. Elle prit même une brosse pour arranger un peu ses cheveux, y avait de l’effort. La proposition de son bien-aimé la fit s’arrêter quelques secondes dans ses gestes, tandis qu’un sourire prenait place sur sa figure.

« Ooooh oui, j’avais oublié, tiens ! »

Elle aurait bientôt vingt-quatre ans, comme Abel. Elle pouvait profiter un mois et demi d’avoir son âge, avant de se trouver dépassée de nouveau, et à chaque fois, elle ne manquait pas l’occasion de le lui rappeler. Elle sautilla jusqu’à lui et l’enlaça autour des épaules, par derrière, toute contente.

« T’es chou, quand tu veux, se moqua t-elle. Où est-ce que je veux aller, hum… Mais c’est pas drôle si c’est moi qui choisis, en fait. C’est à l’homme de surprendre la fille ! »

Elle lui donna une tape sur l’épaule et un petit baiser sur la joue pour l’encourager.

« Allez, ma princesse charmante, ponds-moi quelques idées sur ce petit bout de papier au lieu de gribouiller »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 408
RP postés : 242
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Lun 16 Sep - 18:50

Et voilà, gagné. Défi relevé de la part de Téa. Il avait hâte de l'entendre râler après sa crinière de lion, la voir rugir de colère, tirer, baisser les bras et finalement avouer que les longues chevelures des contes de fées, ce n'était pas pour elle. De toute façon, les princes en armure étincelants n'avaient pas à porter les cheveux longs.

Abel attrapa la vive petite pilote par la taille et l'emmena à s'asseoir sur ses genoux, continuant de gribouiller, pensif. Pourquoi diable était-ce toujours à lui de trouver les bonnes idées ? Pas qu'il commençait à sécher, mais quand même. Déjà qu'il ne lui avait pas encore dégoté de cadeau convenable ...

- Hum, je sais pas. Il dessina une ridicule tête de de lapin au stylo sur la main de sa petite amie. On peut aller voir un film pourri sur ta famille les extraterrestres, nourrir des canards ou dormir toute la journée pour t'apprendre les bienfaits d'une vie lente et paisible. Au choix.

Et paf, une moustache sous le nez frétillant du lapin. Reposant la stylo, le jeune homme s'étira et étouffa un bâillement de sa main. Il referma ses bras autour de Téa et posa sa tête sur son épaule.

- Sinon y'a l'option pique-nique dans un coin tranquille, si tu daignes ramener les sucreries.

C'était si facile de l'acheter avec des douceurs. Bon après, si elle avait meilleure idée, qu'elle propose donc. Il l'avait dit, elle avait exceptionnellement le droit d'être exigeante.

______________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 37
RP postés : 29
Expérience sur EP : 6 ans

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Dim 22 Sep - 0:15

Téa se laissa embarquer sur les genoux de son cher et tendre sans broncher, au contraire. La journée avait été éreintante comme souvent, elle ne se fit pas prier pour s’appuyer un peu contre l’épaule d’Abel. Elle ne cilla même pas quand il se mit à lui faire un dessin sur la main, elle-même faisait souvent ça quand elle s’ennuyait. Sans faire de commentaire, elle suivit du regard les traits bleus qu’il laissait sur sa peau, amusée par la forme ridicule qu’ils prenaient.

Ses premières propositions de sortie qu’elle savait pas vraiment sérieuses la firent ricaner, tandis qu’elle reculait sa main pour mieux l’admirer :

« On va pas dormir le jour de mon anniversaire quand même. Ni pour le tien, d’ailleurs, je te préviens d’avance ! Ou alors, on dormira mais ça sera après avoir fait des trucs plus excitants. »

Perverse un jour, perverse toujours. S’il y avait un aspect de sa personnalité qui n’avait pas bougé avec l’âge, c’était bien celui-ci. Mis à part ce détail, ce lapin était vraiment moche. Néanmoins, elle décida de le garder comme un petit souvenir de la journée.

Téa fut en revanche interpellée par la proposition suivante et un sourire fleurit sur ses lèvres.

« Oh tiens, pourquoi pas ! C’est une bonne idée. Tu verras toute l’étendue de mes talents de cuisinière. »s

Ils étaient en vérité quasi-inexistants mais, pour Abel, elle voulait bien faire un effort. En y réfléchissant, c’était une proposition plutôt romantique, ça les changerait de leur habitude. Elle songea de nouveau à ce qu’avait dit Abel quelques minutes plus tôt : elle avait le droit d’être exigeante… C’était un cadeau qui ne se refusait pas et qui se voyait presque comme un laissez-passer gratuit, quand on savait combien ils pouvaient se montrer têtus tous les deux. Il fallait donc qu’elle réfléchisse à quelque chose qu’elle n’avait jamais osé demander à Abel, ou qu’il avait toujours refusé, quelque chose auquel elle ne pourrait avoir droit qu’en ce jour spécial…

Soudainement, l’ampoule cérébrale clignota, et Téa redressa vivement son buste pour faire face à Abel, sans quitter ses genoux, se servant simplement de son torse comme appui :

« Oh je sais ! s’exclama t-elle. Tu sais ce qui me ferait vraiment plaisir ? Mais vraiment vraiment ? »

Elle ajouta même ses yeux de chaton sous la pluie, technique fourbe pour l’amadouer :

« Qu’on vole tous les deux. Sur un hélico. Et même qu'on pourra faire comme Jack et Rose dans Titanic quand ils hurlent « I’m the king of the woooooorld », sauf que nous on volera pour de vrai, et… Et ça sera trop cool et trop romantique ! Tu veux bien ? »

Téa avait sa propre définition du romantisme, il valait mieux ne pas l’embêter avec ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 408
RP postés : 242
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Dim 22 Sep - 8:57

Bon, d'accord, pas de journée sieste, soit. Comment ça, elle décidait aussi pour son propre anniversaire ? Ce n'était pas comme s'il comptait le fêter, de toute façon. Partante pour le pique-nique tranquille, parfait. Oui, v... Comment ça vol en hélicoptère ?

- Non.

Réponse la plus spontanée du monde, sortie par instinct de survie plus qu'à la suite d'une profonde réflexion cohérente. Elle lui demandait sérieusement ça ? Depuis le temps, elle ne s'était toujours pas faite à l'idée que, à part les deux pieds sur terre, il était hors de question de le traîner où que ce soit ?
Résistant à ses yeux de chaton abandonné, Abel grogna et lui appuya sur les joues, comme il le ferait avec un enfant trop capricieux.

- Je t'ai déjà dit qu'on me fera allé ni sous l'eau, ni dans les airs, sauf cas d’extrême urgence. Pichenette sur le front. Je tiens à ma vie et je suis pas sûre de la savoir en sécurité là-haut.

Déjà parce que les trucs qui frôlent les nuages, de base, c'est contre nature, et ensuite parce qu'on parlait de Téa aux commandes. Certes elle avait longtemps été qualifiée de très douée dans sa promotion, mais aucun d'eux n'avaient conscience de son véritable fond sournois, de son caractère. Il en était persuadé.

Bon, d'un autre côté, il lui avait permis d'être exigeante et n'avait pas vraiment poser de condition. Dire "non" comme ça de but en blanc, c'était tout de même revenir sur sa parole et, question de fierté, c'était pas cool. Abel croisa les bras derrière sa nuque et songea au meilleur moyen de démêler la situation, yeux perdus sur le plafond.

- Je peux peut-être daigner faire un minuscule effort si en contrepartie tu jures sur ton âme, tes ancêtres et ta descendance sur dix générations de répondre à chacun de mes souhaits le jour de mon anniversaire.

Pitié, dieux des mondes d'ici et d'ailleurs, instances supérieures et extraterrestres, forces surnaturelles du cosmos. Faites que ce deal la refroidisse. Le cas échéant ... Il jurait de lui faire amèrement regretter.

______________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 37
RP postés : 29
Expérience sur EP : 6 ans

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Dim 22 Sep - 13:37

Le « non » fut si ferme et prompt que Téa crut un instant qu’elle avait mal entendu.

« Non ? »

La déception, que dis-je, le désespoir commençait déjà à déformer ses traits. Elle balaya d’un revers de la main les arguments du lâche :

« Mais tu seras en sécurité avec moi ! Je te le promets. Tu sais que je suis la meilleure de ma promo hein ? »

Elle n’était pas la première à strictement parler, mais figurait tout de même en tête de classe à peu près partout, à force de travail acharné et de motivation intarissable. Elle espérait convaincre Abel de lui faire confiance avec cet argument, mais elle voyait bien qu’il n’était pas enclin à céder, pas même à ses yeux de chaton. Après la déception venait l’agacement, car Téa était une femme capricieuse qui avait l’habitude d’obtenir tout ce qu’elle voulait. Elle fit donc la moue quelques secondes, réfléchissant à ce qu’elle pourrait dire pour convaincre son petit ami, quand l’inespéré se produisit :

- Je peux peut-être daigner faire un minuscule effort si en contrepartie tu jures sur ton âme, tes ancêtres et ta descendance sur dix générations de répondre à chacun de mes souhaits le jour de mon anniversaire.

A cet instant décolla la réponse, aussi rapide que le premier « non » d’Abel :

« Je te le jure ! Je le jure même sur mon hélico ! »

Plus fiable promesse n’existait pas.

« Tu viens voler avec moi pour mon anniversaire, et en échange, je ferai tout ce que tu veux pour le tien, c’est promis. Mais tu fais ça bien, hein ! Je veux pas t’entendre râler toute la journée sinon c’est pas drôle. »

Elle attendait le plus d’efforts possibles de sa part, car elle avait cet étrange pressentiment que ce marché la ferait davantage perdre au change que gagner… Tant pis, elle était prête à tout pour obtenir cette faveur qu’Abel lui avait toujours refusée. Et puis, avec un peu de chance, il se rendrait compte que cette peur des airs était totalement injustifiée et il pourrait recommencer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 408
RP postés : 242
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Dim 22 Sep - 15:54

En sécurité, mais bien sûr. Elle ne la lui ferait pas à lui. Il la connaissait trop bien pour ça. Le premier exemple qui lui venait en tête, c'était leur travail en commun au ZeroHour. Elle n'avait cessé d'enchaîner les gaffes et les maladresses alors qu'elle se revendiquait sûre d'elle. Devait-il également cité leur première sortie à la plage, lorsqu'elle avait fait semblant de se noyer ? Ou leur rencontre, tout simplement. Il avait frôlé la crise cardiaque.

- Téa, ton prénom et "sécurité" sont des antonymes. Un peu comme "Abel" et "philanthrope", tu vois ce que je veux dire ?

Bon, ce n'était pas un salaud non plus. Il savait faire preuve de générosité, de gentillesse, de courtoisie. Mais voilà, de là à aimer son prochain sans distinction, il y avait du chemin.
Et en plus voilà qu'elle acceptait son deal débile. Abel soupira. Elle ne pouvait pas gentiment refuser et choisir un autre caprice ? Non, vraiment pas ? Saleté d'italienne. Un jour, il la laisserait s'étouffer dans une marre de spaghettis.

- Ok, ok, on ira dans ta machina de l'enfer ... Le jeune homme croisa ses bras sur son torse d'un air autoritaire. C'est pas dans le deal d'y aller avec le sourire, tu t'es faite avoir comme une bleue. Assume.

Il lui souffla dans les cheveux d'un air vaguement supérieur et conquérant, léger sourire malicieux aux lèvres. Abel aimait beaucoup taquiner sa petite amie. Ce qui ne l'empêchait pas de l'aimer, malgré leurs piques, boutades, disputes quelques fois. En témoignaient cette main glissée sur sa joue et ce baiser tendre qu'il déposa sur ses lèvres.

______________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 37
RP postés : 29
Expérience sur EP : 6 ans

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Dim 22 Sep - 20:45

Elle grommela quelque chose comme « Pffn’importequoic’estpasvraidutout » quand Abel se moqua d'elle. Certes, il lui arrivait de faire des gaffes, mais jamais sur un hélicoptère, ou du moins, c’était rare. Tout le reste, elle s’en fichait bien, et puis, elle ne pouvait pas être parfaite partout non plus.

La suite la réjouit un peu plus, puisqu’il accepta lui aussi le contrat, signant ainsi la promesse d’un vol qu’elle n’avait jamais réussi à obtenir. Dorénavant, Abel réfléchirait sans doute à deux fois avant de lui dire qu’elle pouvait être « exigeante » mais pour cette fois-ci, c’était trop tard. Un sourire à la fois heureux et machiavélique se fondit dans les lèvres de Téa… puis se décomposa très vite sur la suite de sa phrase. Elle le fixa droit dans les yeux quelques secondes, cherchant à savoir si c’était une plaisanterie, puis protesta en bonne et dûe forme :

« Pff, t’es vraiment qu’un radin ! Fourbe, en plus de ça ! »

Il avait cependant raison sur un point : elle s’était faite avoir comme une débutante. Et si elle prit plaisir à répondre à son baiser, elle ne s’arrêta pas de faire la moue pour autant lorsqu’il la lâcha :

« C’était pour te faire pardonner, c’est ça ? Tu ne m’auras pas si facilement. »

Ca, c’était ce qu’elle disait. En réalité, ça avait mieux marché qu’elle ne voulait bien le dire. Son ego se rattrapa toutefois en se promettant de réussir à obtenir ce qu’elle voulait de lui une fois venu le jour de son anniversaire. Elle trouverait bien quelques stratagèmes pour lui faire évacuer l’angoisse, et peut-être même lui arracher un sourire. Elle avait appris à gérer ce genre de choses en cours. Abel ne serait qu’un spécimen plus récalcitrant que les autres, et elle, elle aimait les défis. Tout allait bien, finalement.
Forte de cette réflexion, elle plongea de nouveau son regard dans celui de son petit ami, avec une lueur de malice nouvelle.

« Tu sais quoi ? Un jour, je vais réussir à te retirer tes peurs absurdes. T’es déjà moins misanthrope qu’avant, grâce à moi ! »

Elle tirait toute la couverture du mérite pour elle de façon pas très honnête mais après tout, elle pouvait au moins se vanter d’avoir été la première personne à approcher et amadouer la teigne qu’il était à ses seize ans. Certes, « philanthrope » ne faisait pas partie de ses qualités, mais Téa n’aurait pas dit que c’était son antonyme. Il avait beaucoup progressé sur ce point, mine de rien, plus qu’elle ne l’avait fait sur ses propres défauts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Élèves
Messages : 408
RP postés : 242
Expérience sur EP : 8 ans.

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   Lun 23 Sep - 18:32

Abel grogna. Radin, radin, vite dit. Il daignait réfléchir à un cadeau pour son anniversaire et acceptait de lui faire plaisir dans son immense mansuétude. Si ça, c'était être radin ... Bon, fourbe, d'accord, peut-être un peu. Mais pas radin. Et il lui fit comprendre en tirant gentiment sur ses cheveux, l'expression faussement courroucée.

- Continue d'être si méchante avec moi et tu peux dire adieu à ton présent et à ma bonne volonté. Fais gaffe à toi. Abel lui jeta son regard le plus autoritaire. Et c'est toi qui devrait chercher à te faire pardonner. Si je meurs, t'auras mon décès sur la conscience en plus de celui de ma chevelure de princesse. Tout ton avenir sera ruiné. T'es sûre de pas vouloir revenir sur ta décision ?

Dernière chance d'échapper au massacre. L'apprenti sniper n'avait pas envie, mais alors paaas du tout de monter dans l'hélicoptère. Si ce n'était pas pour Téa, alors il l'aurait fait pour personne d'autre. Déjà que pour elle, il irait à reculant en se couvrant les yeux et en se bouchant les oreilles ...
Le jeune homme se dégagea de l'étreinte de sa petite amie et quitta la chaise qu'il squattait éhontément depuis tout à l'heure. Il s'étira, bras vers le ciel, puis coula un oeil dubitatif vers la demoiselle en entendant sa dernière phrase.

- Prends pas toute la gloire sur toi Téa. Ton seul mérite, c'est d'avoir endurci mes nerfs. Si je survis à ton hyperactivité, je survis à n'importe qui.

Il croisa les bras derrière la tête. Non mais. Qu'elle ne lui veule pas le fruit de ses efforts à lui, personnels, entretenus ces longues années.

______________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ces ciseaux que je ne saurais voir - Téa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Cachez ce visage que je ne saurais voir ! | Elena
» Veut voir Abdel mais tomber sur Nirina (Pv elle)
» site pas mal pour voir des films en direct ^^
» reportage de grand voir vient voir c est beau ..............
» Un des plus beaux gargant qu'il m'ait été donne de voir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Experimental Project - 0 :: Archive :: Archives du forum :: Archives V5 (EP-1 & EP-2) :: RP :: EP-1-