AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


Partagez | .
 

 Les mots se meurent dans l'écouteur -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Élèves
Messages : 890
RP postés : 544

MessageSujet: Re: Les mots se meurent dans l'écouteur -    Dim 4 Aoû - 11:17


    Comme une sorte de sirène, c'était mignon mais plutôt loin de la réalité. La voix de Beal l'incita à se taire plutôt que de poser une question à Annie. Elle ne fut pas déçue. Clignant des yeux, elle fixa l'homme en se demandant comment avait-il fait un tel raccourci avec ses propos.

    — Je veux postuler chez les entraineurs sportifs.

    Elle marqua une pause.

    — J'y ai été affectée après l'attaque d'EP-0 et ce passage a été très enrichissant pour moi. Faire un choix n'a pas été facile. J'aime nos équipes de plongeurs, les exercices de soudure ou d'exploration de coque sont très intéressants et je n'aurais aucun problème pour accepter de mourir sous l'eau ou donner mon oxygène à quelqu'un et mourir à sa place. Tout comme je préférerai mourir si une opération se passait mal et que je devenais un légume.

    Elle posa son sandwich sur ses cuisses.

    — J'ai choisi les plongeurs par culpabilité et même si je m'étais fixée comme objectif de rentrer dans un commando, l'attaque m'a permis de réaliser certaines choses, en partie ce que je voulais pour mon avenir et ce n'est pas vivre dans mon passé, ni ressasser mes cauchemars.

    Elle hésita puis décida de continuer.

    — Pour moi, la force physique et la force mentale sont liées. Être certain de ses capacités, de ce qu'on est capable de faire permet d'acquérir une certaine sérénité. On peut se fixer de nouveaux objectifs sans se poser de questions et se dépasser. À contrario, être solide mentalement permet d'être une sorte de soutien ou de pilier pour les autres et de ne pas s'encombrer l'esprit avec des interrogations parfois néfastes.

    Kaimana redressa le menton et posa son regard sur le Gouverneur.

    — Les soldats qui vont sur le terrain doivent être forts mentalement et physiquement, mais ceux qui les entrainent doivent l'être tout autant. Ils ne doivent pas avoir de pitié devant ceux qui peinent. Ils doivent faire plier ceux qui en veulent pas participer. Ils doivent parfois être cruels dans leurs mots ou dans leurs comportements et se moquer d'être détestés par le groupe entrainé. Lorsqu'ils vont à l'étranger pour recruter, ils doivent trouver les mots pour parler aux enfants et savoir qui est réellement intéressant pour le projet. Choisir et entrainer correctement sont aussi des responsabilités. Personne ne doit envoyer quelqu'un qui n'est pas correctement préparé, car l'individu devient une charge et un danger pour tout le groupe.

    Elle s'inclina rapidement. Tout du long, elle avait parlé d'un ton calme avec une pointe de gêne, lorsqu'elle avait parlé de son choix de plongeuse.

    — Veuillez me pardonner d'avoir autant parler. Ce n'est que ma vision du métier et si ma candidature est rejetée, j'accomplirai avec tout autant de sérieux mon devoir en tant que plongeuse.


______________


Merci à Nausicaa pour la baby Kai et à Dieu - qui se reconnaitra - pour l'avatar ❤


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Les mots se meurent dans l'écouteur -    Jeu 8 Aoû - 18:17

On est pas des cul-terreux

Sincèrement, Beal ne s'entendit pas à ce que l'élève lui réponde de la sorte. Il la voyait déjà se ratatiner comme elle le faisait depuis le début de son apparition, cherchant à ce qu'Annie intervienne pour que la conversation change. Non, à la place de ça, il eut le droit à un long discours, réfléchit et rempli de bon sens. Le général s'arrêta même de croquer dans son sandwich pour écouter plus attentivement ce qu'elle avait à dire. Déjà, elle n'allait pas chez les agents administratifs, mais du côté des entraineurs sportifs. Dans tout les cas, elle avait de bonnes raisons de le faire. Beal pouvait ne pas l'apprécier, il appréciait son discours d'élève soldat. Il ne pouvait pas le nier.

« Je ne mettrai pas un avis défavorable à ta candidature. A toi de la présenter comme tu viens de le faire si tu désires vraiment l'obtenir. »

Il croqua dans son sandwich. Il avait bien pensé au début à mettre un refus catégorique sur la demande, mais maintenant, il savait qu'il ne le ferai pas. Elle devrait convaincre les autres personnes concernées, mais déjà, le général ne mettra pas un avis défavorable qui fermerait à coup sûr les portes du changement de section à la jeune femme.

Et là, c'était lui qui voulait changer de sujet. Il se tourna donc vers Annie, ramassant un chips qui trainait encore sur la nappe de pique-nique.

« Toi Annie, tu veux faire démineur ? Tu sais que les démineurs travaillent principalement à ne pas faire exploser les mines, justement ? » Il lui sourit. « On pourra faire exploser des trucs après le repas si tu le souhaites ! »

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Les mots se meurent dans l'écouteur -    Jeu 8 Aoû - 21:00

L'index levé de Beal. Anne l'avait rarement vu. Mais quand elle le voyait, elle savait tout de suite ce qu'elle devait faire. Il aurait presque pu ne pas prononcer son prénom. La petite enfonça donc la tête dans les épaules et s'occupa de son paquet de chips, tentant de faire le moins de bruit possible. Surtout que Beal ne semblait pas vraiment content de Kaimana.

Dans sa tête, Annie se demanda si sa mère aussi n'était pas assez forte pour continuer son métier d'avant plutôt que de vendre des fleurs. Quand elle y repensait, elle ne savait pas pourquoi Gabrielle n'était plus maître-chien. Elle ne l'avait d'ailleurs jamais vue en uniforme, à part sur des vieilles photos de l'album de famille. Sa mère était son seul point de repère depuis qu'elle était née, et maintenant, son oncle venait lui faire comprendre qu'en réalité, sa mère n'était qu'une froussarde ? Annie s'arrêta de manger, elle ne se sentait pas très bien.

Pourtant, le discours de Kaimana lui fit oublier ses idées noires. Elle parlait bien, et avec passion. Le regard de la petite Cooper se mit à briller. Pas de doute, elle avait la même passion dans sa voix que quand Gabrielle parlait des fleurs ou même quand elle lui parlait de ses années dans l'armée. Il y avait sûrement une raison qui avait poussé sa mère a changé de métier, elle l'apprendrait sûrement ce soir. Elle lui demanderait. Là, pour l'instant, elle était soufflée par la jeune fille. Elle n'était pourtant pas vieille. C'était ainsi qu'on devenait, en étudiant à Ep-0. En jetant un coup d'oeil à son oncle, elle avait remarqué que lui aussi avait bien apprécié le discours, surtout qu'il l'autorisait presque à changer de section. La petite avait même hésité à applaudir, mais elle n'était pas encore autorisée à faire partie de la conversation, alors elle se contenta de lancer un grand sourire à Kaimana.

Puis Beal changea de sujet, revenant à la petite. Cette dernière hocha la tête, bien consciente du métier de démineur.

- Oui, je sais, mais on nous a dit à l'école qu'on apprendrait aussi à les faire les bombes, alors ça sera cool de voir comment elles explosent pour comprendre ! Tu crois que je pourrai utiliser Jake pour m'aider ?

Elle voyait Jake comme le chien savant qui pouvait tout faire. Manque de chance, l'animal n'était pas spécialisé dans le déminage, mais ça, la gamine ne le savait pas. A la place, elle se leva d'un bond, le sourire jusqu'aux oreilles et se mit à se dandiner.

- C'est vrai ? On pourra ? C'est trop cool ! T'es le meilleur !

Et sans le prévenir, elle lui sauta au cou pour lui faire un câlin, oubliant complètement qu'ils n'étaient pas que tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Élèves
Messages : 890
RP postés : 544

MessageSujet: Re: Les mots se meurent dans l'écouteur -    Mar 13 Aoû - 19:08

    La phrase du Gouverneur la rassura. Ses paroles et ses décisions étaient absolues. S'il avait décidé de lui mettre des bâtons dans les roues, elle aurait pu dire adieu à tout changement de formation mais aussi, probablement, à sa carrière. Kaimana retourna un timide sourire à Annie. Un poids avait été retiré de ses épaules et elle pouvait se concentrer entièrement sur sa candidature. Timidement, la jeune femme déballa enfin le sandwich pour mordre dedans. Son regard coula vers Annie, alla sur le Gouverneur pour se reposer sur la nappe. Pourtant Kai cligna des yeux.

    Jake ? Ce prénom lui disait quelque chose. Ses sourcils se froncèrent. Ah ! Elle l'avait entendu chez Madame Cooper... Voisine de Beal Rockefeller d'ailleurs... Mais quel était le lien entre elles ? Membre de la même famille ? Connaissance ? À la suite, elle manqua de s'étouffer. Cet élan affectueux avait de quoi interpeller mais la blonde préféra regarder ailleurs. Un magnifique buisson attira son attention. Son regard s'attarda dessus.

    Franchement comment ne pas être admirative devant le travail des jardiniers ? Et moins elle observait les deux autres personnes, plus elle se sentait en sécurité.

______________


Merci à Nausicaa pour la baby Kai et à Dieu - qui se reconnaitra - pour l'avatar ❤


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Les mots se meurent dans l'écouteur -    Mar 13 Aoû - 19:23

Je peux pas parler


Au moins, les élèves de l'école primaire étaient déjà informés sur les futurs métiers qu'ils allaient devoir apprendre. C'était agréable d'entendre de la bouche d'une petite fille qu'elle savait déjà vers quelle formation elle allait se tourner. Annie était d'ailleurs bien au courant et c'était tant mieux. Au moins, elle n'aurait pas de difficulté à s'adapter quand le moment serait venu pour elle de partir de l'école normale. C'était parfois très difficile pour les plus jeunes qui n'étaient pas natifs du projet.

« Jake sera trop vieux quand tu entreras en formation Annie, il voudra se reposer plutôt que t'aider... » Et il n'était pas du tout spécialisé dans cette branche aussi. « Mais tu auras l'occasion de t'entrainer avec d'autres chiens, tu feras tellement de choses différents que tu n'auras même pas le temps de penser à Jake ou à ta maman ! » Quelle délicatesse dans ses propos, comme toujours en somme.

Puis, sans prévenir, voila que la petite lui sauta au cou, pour lui faire un câlin. Autant dire qu'il n'y était pas habitué et que ceux qu'il avait reçu de ses propres enfants remontaient à beaucoup trop d'années maintenant... Assez maladroitement, Beal vint à lui tapoter le dos, n'osant pas tellement lui rendre l'accolade.

« C'est bien Annie... Tu veux pas du dessert plutôt ?.... »

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Les mots se meurent dans l'écouteur -    Mar 13 Aoû - 20:12

Annie regardait Beal avec de grands yeux ronds. Petit à petit, il lui faisait peur. Déjà, elle était déçue de savoir que Jake serait trop vieux.

- Non ! Jake, il est immortel d'abord !

Elle n'imaginait pas Jake vieillir ou mourir. Il était là depuis qu'elle était née, il n'y avait pas de raison qu'il meurt avant qu'elle ne devienne une très grande fille. Elle était sensible, la petite Annie, surtout quand cela concernait Jake. Mais l'envie de faire exploser des choses avaient été plus fort.

Elle sentait bien que son oncle était maladroit dans son geste. Elle était peut-être une gamine, mais elle avait assez fait de câlins à sa mère pour ressentir la gêne dans les gestes du Gouverneur. Elle se redressa un peu pour plonger ses yeux verts dans celui de Beal avec un air professoral.

- Il faudra que je t'apprenne à faire des câlins... T'es un peu nul !

Elle hocha la tête pour appuyer son propos. Ce n'était pas un câlin ça, c'était un truc qui se faisait passer pour un câlin. Mais elle retrouva bien vite sa lueur de malice en entendant ce mot de deux syllabes.

- Tu vas me dire que tu as du brownie ?

Elle se décolla enfin de son oncle pour se ruer sur le panier. Et en effet, elle y trouva le dessert au chocolat qu'elle aimait tant. Sans demander la permission, elle en prit une part qu'elle engloutit, s'en tartinant sur le visage.

- Il est trop boooon ! C'est toi qui l'as fait ?

Elle parlait la bouche pleine, mais elle s'en fichait, il était vraiment excellent. La petite se tourna ensuite vers Kaimana qui n'avait pas parlé depuis longtemps.

- Dis, Kaimana, t'as un amoureux ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Élèves
Messages : 890
RP postés : 544

MessageSujet: Re: Les mots se meurent dans l'écouteur -    Mer 14 Aoû - 17:49

    Penser à Jake. Penser à sa maman. Si Jake était le chien de Madame Cooper et que le Gouverneur parlait de maman... Le cheminement de sa pensée suivit son cours, tandis qu'elle écoutait d'une oreille attentive, l'échange. Entendre une enfant reprendre Beal Rockefeller était à la fois drôle et mignon. Cela ne devait pas arriver souvent par contre. Doucement, la jeune femme le trouvait plus humain. En attendant contente d'être à l'écart, Kaimana finissait tranquillement de manger. Elle pensait s'en sortir comme si de rien était, mais c'était sans compter sur Annie. Un sourire légèrement crispé se figea sur son visage. Au fond, ce n'était pas la question, le problème, mais devant qui elle avait été posée.

    — Oui, j'ai un amoureux mais il n'est pas dans la même section que moi...

    Elle eut un petit sourire gêné. Surtout ne pas croiser le regard du père. Les yeux rivés sur la petite, elle réfléchit. Qui n'avait pas eu un amoureux durant son enfance ? En maternelle ou en primaire ? Et puis si elle était née sur EP-1, elle croiserait tout le temps, les garçons avec qui elle avait grandi. En même temps, Annie avait encore largement le temps de penser aux garçons. Seulement, Kaimana préférait renvoyer la balle. Juste pour le plaisir d'aborder un sujet qui ennuierait le Gouverneur.

    —Les garçons sont gentils, ici ?

    En réalité, elle avait eu envie de faire une remarque sur autre chose, mais autant rester loin des problèmes. Mais Beal Rockefeller faire des brownies ? Ça lui paraissait improbable !

______________


Merci à Nausicaa pour la baby Kai et à Dieu - qui se reconnaitra - pour l'avatar ❤


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Les mots se meurent dans l'écouteur -    Dim 25 Aoû - 15:59

J'ai pas vraiment pensé à un style


Beal ne préféra pas réagir aux propos d'Annie. Il était un peu maladroit, et il le savait. Pour immobiliser un homme sans faire de bruit, il était déjà beaucoup plus doué.

« Non, c'est pas moi, je sais pas faire ce genre de desserts Annie, c'est plus un truc de femme. »

Un peu vieux jeu sur les bords, mais il avait toujours été élevé dans cette optique. Beal n'était pas macho, il aimait juste que les choses restent à leur place. Et pour lui, quand couple il y avait, ce n'était pas à l'homme de prendre soin de la maison. Il pouvait aider bien sur, mais chacun devait rester à sa place. Un peu comme à l'armée. Même si pour ses soldats, il se fichait bien de savoir s'ils avaient un pénis ou un vagin.

Il prit également un morceau de brownie, surtout parce qu'il ne voulait pas rater la réponse de la blonde. Elle allait le présenter comment ? Pas comme le fils du général, bien entendu, mais Beal était curieux de savoir comment elle allait tourner sa phrase. Rien de bien intéressant au final. Rien qui puisse lui donner l'envie d'intervenir. Beal claqua donc ses mains pour faire tomber les miettes de sa part de gâteau et se leva ensuite. Manger, c'était bien, mais il n'avait pas prévu que ça !

« Allez Annie ! On se bouge les fesses ! Je t'avais promis qu'on allait faire exploser des trucs, on va commencer par te faire tirer avec une arme. Tu l'as déjà fait avec ta maman ? »

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Les mots se meurent dans l'écouteur -    Mar 27 Aoû - 4:57

Kaimana avait un amoureux. Annie aurait pu le parier. La petite lui lança le plus grand sourire qu'elle pouvait avoir.

- En même temps, tu es trop jolie ! Si t'aurais pas d'amoureux, c'est qu'ils doivent être aveugles les garçons ! Il s'appelle comment ?

Ce fut alors au tour de Beal de lui répondre à propos du gâteau. Il était vrai qu'Annie n'avait jamais vu son oncle faire la cuisine, que ce soit un repas ou un dessert.

- Moi je fais beaucoup de gâteaux avec Maman. Un jour, tu pourras en faire avec nous si tu veux !

Dans sa tête, elle avait déjà prévu de lui envoyer de la farine dessus dès qu'il tournerait le dos. Elle avait aussi l'intention de lui tartiner les joues de chocolat fondant, agrémentant le bout de son nez d'une noisette de beurre. Les grands yeux verts de la petite repartir sur Kaimana.

- Ca dépend des garçons. Il y en a certains qui sont gentils avec moi et d'autres qui sont méchants, même quand je dis que Tonton Beal va les punir s'ils continuent !

Le morceau était craché. Kaimana n'aurait pu à se demander le lien de parenté entre Annie et Beal. L'heure n'était plus à manger à présent. Les choses sérieuses allaient pouvoir commencer. Tonton Beal jouait à nouveau les tontons poules et lui proposait quelque chose que la petite ne pouvait refuser. D'un bond, elle se leva, l'enthousiasme se lisant dans son regard.

- Non, elle dit que je suis trop petite et que je dois attendre encore un peu. Mais je pense que si c'est avec toi, ça devrait passer ! Montre-moi ! Montre-moi !

En réalité, Gabrielle hurlerait après Beal si elle apprenait ce que le Gouverneur avait l'intention de faire à sa fille. L'Irlandaise avait toujours été contre le fait que des gamins de onze ans apprenaient à tirer, mais ça, Annie ne le savait pas vraiment, jeunesse et innocence oblige. Elle était plutôt surexcitée à l'idée de tester une arme à feu.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Élèves
Messages : 890
RP postés : 544

MessageSujet: Re: Les mots se meurent dans l'écouteur -    Mer 28 Aoû - 19:53


    Non, ils ne supporteraient tout simplement pas son caractère. Enfin il n'y avait que deux à être capable de faire avec, un dans l'armée de l'air et l'autre dans l'armée de terre. Au lieu de répondre, Kaimana se perdit dans ses pensées et de toute façon, Annie discutait aussi avec le Gouverneur. Qui était présenté comme Tonton Beal. A cette expression, elle cligna des yeux sans toutefois, la relever. Etait-ce un surnom affectueux ou le clan Rockefeller s'avérait-il bien plus gros que ce qu'elle croyait ? Si tel était le cas, Gabrielle était-elle la sœur de Beal ? Avec tout ça, la blonde n'avait toujours pas répondu et l'arme - ou la simple idée de faire exploser quelque chose - cristallisait toute l'attention de la petite.

    Sans rien dire, elle glissa le papier du sandwich dans son sac, finit le jus de champignon plus par fierté que par envie et le fourra dans le même endroit que l'emballage.

    — Si tu veux, Annie, je te présenterai Wrath.

    Que la petite croiserait probablement sans le savoir, tant qu'il n'était pas réintégré dans l'armée. La blonde sourit doucement sans ajouter quoique ce soit. Sur ce, la blonde se leva et au garde à vous, finit par lâcher, d'un ton très sérieux :

    — Puis-je disposer, Monsieur le Gouverneur ?


______________


Merci à Nausicaa pour la baby Kai et à Dieu - qui se reconnaitra - pour l'avatar ❤


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessageSujet: Re: Les mots se meurent dans l'écouteur -    Dim 1 Sep - 11:24

Je galère un peu à faire


Beal avait déjà fait quelques pas en avant alors qu'il s'était levé. Il observait où on avait pu préparer le petit stand de tir pour son après midi avec Annie. C'était son idée, de faire profiter à la petite d'une après midi où elle pourrait s'entrainer sur ce qu'elle ferait un peu plus âgée. Courir dans le parc, jouer sur les balançoires ou glisser sur le toboggan, elle pouvait le faire les autres jours. Il fallait donc quelque chose d'un peu spécial pour aujourd'hui.

« Ah ! On l'a préparé là bas. Tu verras Annie, ça va tellement te plaire que ça va plaire à Maman aussi. » Il était moins sûr de ça, mais si la petite revenait sans égratignures et avec le sourire aux lèvres, il se ferait sans doute moins engueuler. Et c'était lui le chef. « Tu peux y aller Shannon. Sauf si Annie a envie que tu la regardes tirer pour la toute première fois ! »

Il s'avança ensuite vers le stand de tir pour préparer les armes et les tester avant que la petite ne tire avec une d'entre elle. Et il était presque certain qu'elle voudrait un public pour son premier essai ! Ce n'était même plus lui qui forcerait la petite amie de son fils à rester, au final.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessageSujet: Re: Les mots se meurent dans l'écouteur -    Dim 1 Sep - 18:31

Annie tapa dans ses mains, comme pour applaudir. Parce qu'elle était contente que Kaimana veuille bien lui présenter son amoureux un jour. Elle les voyait déjà comme la princesse et son prince qui un jour se marieraient et auraient au moins trois enfants.

- Oh oui ! Je suis sûre qu'il est trop méga gentil et trop méga cool !

La gamine attendait maintenant avec impatience le début de la séance de tir. Mais elle était un peu triste, parce que Kaimana demandait si elle pouvait partir. Elle ne l'aimait donc pas du tout pour vouloir partir à la moindre occasion ?

Beal avait trouvé le stand de tir et était persuadé que la mère de la petite serait aussi contente que la fille. Pour nos chers lecteurs, sachez que lorsque Gabrielle Cooper apprit la nouvelle, toute l'île aurait pu l'entendre crier sur le Gouverneur.

Beal était aussi d'accord pour que Kaimana s'en aille, à moins qu'Annie en décide autrement. La petite n'hésita pas une seconde et se rua sur la blonde, lui faisant des petits yeux mignons.

- Ooooh, s'il te plaît ! Reste un peu encore ! Juste pour un tir, mon tout premier ! Après tu peux faire comme tu veux ! S'iiiiil te plaîîîît !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Élèves
Messages : 890
RP postés : 544

MessageSujet: Re: Les mots se meurent dans l'écouteur -    Lun 2 Sep - 18:56


    Ça en faisait des trop méga pour un garçon qu'elle ne connaissait pas. Kaimana hésita à dire qu'il était juste un jeune homme normal, mais se contenta d'afficher un sourire. Ce n'était pas nécessaire de s'attirer les foudres du Gouverneur. Par contre, briefer Annie sur les mots à utiliser devant Wrath serait indispensable. Enfin, elle avait largement le temps de songer à tout ça. Prête à partir après l'autorisation confirmée par Beal, la blonde fit à peine un pas que la petite arriva à sa hauteur. Clignant des yeux, Kai la fixa. Pourquoi se sentait-elle coupable ? Etait-elle réellement pressée ? La jeune femme jeta un coup d'oeil à sa montre. Du moment, qu'elle était rentrée sur EP-2 avant le couvre-feu...

    —  D'accord, je reste pour le premier !

    Son regard glissa en direction du stand de tir. Le Gouverneur avait bien fait les choses en tout cas. Tout à coup, une interrogation la traversa. Tirerait-elle avec des balles à blanc ou.... ? Et puis, un autre point l'intriguait. Elle n'avait jamais vu Beal Rockefeller, à l'oeuvre. Il allait sûrement faire une démonstration à Annie et c'était donc une bonne occasion. Du moins, Kai le pensait.

    Tendant la main à la petite brune, elle lui sourit avant de se mettre en marche, direction le stand de tir. De nombreuses questions tourbillonnaient dans sa petite tête, mais aucune était prête de trouver une réponse. Au fond, ce n'était pas comme si elle avait le droit de se montrer curieuse à propos du passé.  

______________


Merci à Nausicaa pour la baby Kai et à Dieu - qui se reconnaitra - pour l'avatar ❤


Spoiler:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Les mots se meurent dans l'écouteur -    

Revenir en haut Aller en bas
 

Les mots se meurent dans l'écouteur -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Les expressions et vocabulaire à savoir par votre perso
» Les mots sont comme des pierres dans mon cœur.
» les mots manquants
» [fin mai 550] Dans le langage des jardiniers, les plantes crèvent mais les roses meurent [ft Nimue]
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Experimental Project - 0 :: Archive :: Archives du forum :: Archives V5 (EP-1 & EP-2) :: RP :: EP-1-